Ecran Mobile
Usages

Twitter teste un nouvel outil pour limiter la prolifération de la désinformation

Rédigé par le Mercredi 18 Août 2021

Twitter entend bien continuer sa lutte contre les fake news. Le réseau social a ainsi présenté Birdwatch, un nouvel outil communautaire destiné à signaler les tweets problématiques.



Le réseau social Twitter a annoncé mardi qu’il testait un nouvel outil pour permettre à ses utilisateurs de signaler des contenus relevant potentiellement de la désinformation.
 
« Nous testons une fonctionnalité pour vous permettre de rapporter les tweets qui semblent trompeurs, au moment même où vous les voyez », a fait savoir le réseau social via son compte dédié à la sécurité.
La fonctionnalité n’est proposée qu’à quelques utilisateurs aux Etats-Unis, en Corée du Sud et en Australie – Twitter n’a, pour le moment, pas précisé les conditions nécessaires pour l’expérimenter. Elle permet de sélectionner l’option « c’est trompeur », après avoir cliqué sur « signaler le tweet ». Ils auront, ensuite, le choix entre plusieurs catégories : « santé », « politique » et « autre ».
 
« Nous évaluons si c’est une approche efficace, donc, nous commençons à petite échelle », a ajouté l’entreprise basée à San Francisco dans un second message. « Nous ne réagirons pas et ne pourrons pas répondre à chaque signalement pendant cette expérience, mais vos contributions nous aideront à identifier des tendances afin d’améliorer la vitesse et la portée de notre travail sur la désinformation », est-il précisé.
 
Ce système est inspiré de celui mis en place au sujet des élections, qui a notamment conduit Twitter à bannir l’ancien président américain Donald Trump pour des infractions répétées comme l’incitation à la violence et ses messages jetant le discrédit sur le scrutin présidentiel.
 
Source : Le monde, Theverge

Tags : twitter


A lire également
< >

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Inscription à la newsletter

Recherche Archives







Les annonces