EcranMobile.fr : l'actualité du marketing mobile

Twitter teste un nouvel outil pour limiter la prolifération de la désinformation


Twitter entend bien continuer sa lutte contre les fake news. Le réseau social a ainsi présenté Birdwatch, un nouvel outil communautaire destiné à signaler les tweets problématiques.



Le réseau social Twitter a annoncé mardi qu’il testait un nouvel outil pour permettre à ses utilisateurs de signaler des contenus relevant potentiellement de la désinformation.
 
« Nous testons une fonctionnalité pour vous permettre de rapporter les tweets qui semblent trompeurs, au moment même où vous les voyez », a fait savoir le réseau social via son compte dédié à la sécurité.
La fonctionnalité n’est proposée qu’à quelques utilisateurs aux Etats-Unis, en Corée du Sud et en Australie – Twitter n’a, pour le moment, pas précisé les conditions nécessaires pour l’expérimenter. Elle permet de sélectionner l’option « c’est trompeur », après avoir cliqué sur « signaler le tweet ». Ils auront, ensuite, le choix entre plusieurs catégories : « santé », « politique » et « autre ».
 
« Nous évaluons si c’est une approche efficace, donc, nous commençons à petite échelle », a ajouté l’entreprise basée à San Francisco dans un second message. « Nous ne réagirons pas et ne pourrons pas répondre à chaque signalement pendant cette expérience, mais vos contributions nous aideront à identifier des tendances afin d’améliorer la vitesse et la portée de notre travail sur la désinformation », est-il précisé.
 
Ce système est inspiré de celui mis en place au sujet des élections, qui a notamment conduit Twitter à bannir l’ancien président américain Donald Trump pour des infractions répétées comme l’incitation à la violence et ses messages jetant le discrédit sur le scrutin présidentiel.
 
Source : Le monde, Theverge



Tags : twitter
Mercredi 18 Août 2021
Lu 869 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Recherche Archives


Inscription à la newsletter