Ecran Mobile
Entretiens

​Mathieu Ferragut : « On peut acheter un appartement Nexity sur son mobile depuis son canapé »

Rédigé par Ecran Mobile le Mardi 12 Janvier 2021

Directeur de l’acquisition chez Nexity, un des principaux promoteurs immobiliers opérant sur le marché français, Mathieu Ferragut revient sur ses problématiques d’annonceur, l’apport du mobile et sa vision d’un futur combinant logiques conversationnelles et réalité virtuelle en 3D.



JB - Quelle est votre problématique d’annonceur ?
 
MF - Nexity est un des principaux groupes immobiliers français, dont le métier est de construire puis de vendre des appartements aux particuliers. Depuis quelques années, nous proposons également des services, aux particuliers comme aux entreprises.
 
La promotion immobilière combine des actions locales, gérées par nos filiales, avec des campagnes plus nationales, gérées par le siège principalement par le biais de canaux numériques.
 
Nous avons des volumes d’investissement annuels en millions d’euros et nous générons chaque mois des milliers de prospects qualifiés pour nos différents programmes immobiliers à travers la France.
 
JB - Un usage croissant du mobile et des données mobiles ?
 
MF - Oui le mobile a pris une place de plus en plus importante dans le quotidien de nos clients et logiquement dans nos plans médias, avec une exploitation des inventaires mobiles, des données mobiles comme la géolocalisation, mais également de données « affinitaires » issues de partenaires médias.
 
La complexité de notre activité est que nous vendons des programmes « neufs », qui s’achètent en 3/4 mois mais qui ne sont livrés qu’au bout de 12 à 24 mois. On ne peut donc pas s’appuyer sur des « moments de vie » comme une naissance, pour identifier des prospects.
 
On peut par contre exploiter la notion de géolocalisation pour inviter des particuliers à investir près de chez eux, où près de leur lieu de naissance, dans une logique plus financière ou patrimoniale.
 
JB - Une donnée qui pourrait demain se raréfier ?
 
MF - L’arrivée du Règlement Général pour la Protection des données (RGPD), mais également les initiatives de Google ou Apple, en matière de collecte des données personnelles sont effectivement en train de limiter le champs des possibles.
 
Heureusement pour notre secteur d’activité, un achat immobilier reste quelque chose de très engageant et nos prospects acceptent de partager beaucoup d’informations avec nous. 
 
Mais toutes les phases de prospection en amont seront effectivement plus complexes et nous travaillons sur différents scénarios notamment pour anticiper la fin du cookie.
 
JB - Un futur plus « conversationnel » ?
 
MF - Nous avions déjà un chatbot sur nos réseaux sociaux que nous allons effectivement décliner vers des messageries mobiles comme WhatsApp ou Messenger.
 
Dans les deux cas, notre prestataire est déjà connecté à notre call center et le chatbot permet de qualifier le prospect, avant de le renvoyer vers un téléconseiller.
 
Ces solutions conversationnelles sont très appréciées de certains prospects, notamment les plus jeunes, et permettent de compléter l’ensemble de nos points de contact comme le téléphone ou le web.
 
Je ne suis pas en mesure de dire si la « conversation améliore la conversion » mais ces outils nous permettent en tout cas de mieux connaitre et de mieux qualifier nos prospects.
 
JB - Demain de nouvelles interfaces homme-machine comme la 3D ou la réalité virtuelle ?
 
MF - Ces technologies existent depuis quelques années mais elles n’ont décollé que très récemment avec la la crise sanitaire du covid-19.
 
Aujourd’hui on peut déjà acheter un appartement Nexity, depuis un mobile, sur l’écran de son canapé. Mais nous travaillons effectivement sur de nouveaux parcours clients, combinant la découverte d’un bien neuf avec des maquettes 3D Realiz3D, et la conversation avec nos agents immobiliers ou avec son notaire.
 
Tout l’enjeu est désormais de passer à une véritable logique industrielle pour proposer ces nouveaux types de parcours à nos clients. Mais pour la promotion immobilière, c’est clairement le sens de l’histoire.

Tags : nexity


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus



Entretiens

Recherche



Inscription à la newsletter