Ecran Mobile
Technologies

​Huawei prépare une alternative aux processeurs ARM basée sur RISC-V

Rédigé par le Mercredi 26 Mai 2021

Parallèlement au lancement d’Harmony OS, un système d’exploitation mobile concurrent d’Android, Huawei travaille sur de nouveaux SoC RISC-V, pouvant remplacer les puces ARM.



Les sanctions de la Maison Blanche contre Huawei pourraient-elles se retourner contre les USA ? Parallèlement au lancement d’Harmony OS, un système d’exploitation mobile concurrent d’Android, le constructeur chinois travaille sur de nouveaux processeurs RISC-V, pouvant remplacer ls puces ARM.

Faute de pouvoir travailler sur des System-on-a-Chip (SoC) basés sur la technologie ARM, la filiale HiSilicon de Huawei a en effet décidé d’accélérer ses travaux sur l’architecture RISC-V, libre de droits.

Concrètement, HiSilicon a dévoilé sa Hi3861, une carte de développement embarquant un processeur 32 bits, gravé en 5 nm, avec une fréquence de 160 Mhz, qui pourrait d’abord être utilisée pour faire fonctionner des objets connectés.

Mais cette première carte préfigure de futurs SoC, toujours basés sur RISC-V, destinés à propulser les futurs smartphones Harmony OS de Huawei.

Fragilisé par les sanctions américaines, le groupe chinois pourrait finalement retourner la situation à son avantage, en disposant de smartphones « souverains », non seulement made in china, mais reposant sur des logiciels ou des processeurs 100% chinois.

source
 

Tags : arm, huawei, RISC-V


A lire également
< >

Vendredi 23 Juillet 2021 - 09:06 Google One : le service de sauvegarde en ligne

Mercredi 21 Juillet 2021 - 08:40 Netflix : Se lancer dans le jeu vidéo mobile


Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Inscription à la newsletter

Recherche Archives