EcranMobile.fr : l'actualité du marketing mobile

Pomme et Chine, au menu d'Elon


Au vu des relations actuelles entre Elon Musk et Apple, on peut se demander s'ils arriveront encore à croquer la pomme, mais comme disait un collègue, il n'y a pas de mauvaise publicité, il n'y a que de la publicité. Et quoi qu'on dise de Twitter, il semble que l'application n'a pas encore concédé son trône de porte-voix des contestations, comme on peut le voir en Chine depuis une semaine. Oui en Chine. Meta écope d'une amende salée des régulateurs européens pour une nouvelle fuite de données cette fois entre 2018 et 2019. Flickr ancienne gloire de la galerie photo songe elle aussi à rejoindre l'activity pub et le fediverse de Mastodon. C'est la revue tech et mobile du jour.



Musk ne croque plus la pomme

Musk et Apple, ça grince de plus en plus.

En moins d'une semaine, Elon Musk a déjà menacé de créer son propre téléphone (et OS) si Apple continuait à imposer sa commission de 30 % sur les produits vendus via l'application Twitter.

Comme si les problème de gestion de ses effectifs et de ses assets compétitifs ne lui suffisaient pas, Musk est comme Epic Games (via Fortnite) entré dans la bataille contre la taxe de 30 % sur son activité pour vendre sur  l'App Store d'Apple.


Depuis qu'Apple a laissé entendre qu'il pourrait déréférencer Twitter si l'entreprise ne donne pas assez de garanties contre les "discours de haine",  il n'a de cesse que de twitter un certain nombre d'attaques contre la société de Tim Cook, contre l'App Store, contre le ralentissement de ses efforts publicitaires sur la plate-forme.

Musk a par exemple affirmé que "Apple a également menacé de retirer Twitter de son App Store, mais ne veut pas nous dire pourquoi". Il a aussi emandé si "ils détestent la liberté d'expression en Amérique".

Ambiance  pour un PDG qu'on sent commencer à devenir de plus en plus fébrile, c'est un article de Boy Genius Report qui le précise


 

Twitter porte toujours les contestations

Dans ce contexte houleux, l'actualité vient cependant rappeler que le trône de l'application porteuse de la voix des révoltes n'est toujours pas vacant. Dans le sillage des manifestations en Chine contre la politique zéro Covid, Twitter a vu ses téléchargements augmenter dans la République démocratique de Chine pourtant peu avare en matière de censure de la libre opinion . Ainsi nous l'apprend TechCrunch.

L'application se classait au 9e rang des applications iOS gratuites en Chine le 29 novembre, contre le 150e rang il y a une semaine, selon les chiffres analysés par SensorTower. (Sdk qui analyse l'activité des applications dans les stores)

Les discussions sur les manifestations, sont pourtant bien étroitement surveillées par les censeurs chinois et la plupart des voix publiques et ont été largement réduites au silence sur les médias sociaux locaux. Par conséquent il semble que les gens se ruent sur des alternatives étrangères comme Twitter pour diffuser des informations et Telegram pour organiser des manifestations interdites et réprimées.

Dans ce contexte le pic de téléchargements de Twitter est intrigant car l'application est pourtant normalement bloquée par le "Grand Pare-feu" chinois. L'accès à l'application nécessite l'utilisation d'un outil de contournement de la censure ou d'un VPN (il semble qu'elle soit restée plus longtemps sur l'appstore d'apple au delà de 2019 en Chine). 

Preuve s'il en est besoin que les révolutions qu'il s'agisse de prise d'assaut du Capitole aux USA ou de révolte contre les restrictions sanitaires continuent d'avoir besoin d'un porte-voix numérique, qui n'a pas encore été remplacé. 

 

Amende record pour Meta en Europe

265 millions d’euros d'amende. C'est le tarif de l'amende dont écope Méta de la part du régulateur irlandais au nom des Cnil européennes.

Meta est condamné pour avoir laissé les données personnelles de ses utilisateurs être collectées par des sociétés tierces (on se rappelle du scandale de Cambridge Analytica par exemple, qui rappelle de douloureuse façon que ce n'est pas la première fois).

La décision intervient dans le cadre de l’enquête « Facebook Data Scraping »  ouverte en avril 2021 sur la base de la découverte d’un ensemble de données personnelles Facebook qui avaient été mises à disposition sur internet.

Ces fuites provenaient des outils Facebook Search, Facebook Messenger Contact Importer et Instagram Contact Importer suite à des manipulations de données de facebook entre 2018 et 2019.

Les régulateurs européens rappellent ainsi que le RGPD n'est pas à prendre à la légère. L'Irlande a collaboré avec les autres autorités de contrôle de la protection des données au sein de l’Union Européenne. 

La décision, adoptée le vendredi 25 novembre, constate  la  violation des articles 25(1) et 25(2) du RGPD. En plus de l'amende, elle  oblige Meta à mettre son traitement en conformité en prenant une série de mesures correctives spécifiées dans un délai donné. Toute la procédure en cours est rappelée dans un article de La revue du digital
 

Flickr aussi rejoint l'activity pub

Pomme et Chine, au menu d'Elon
Dans la foulée de la décision de Tumblr d'intégrer ActivityPub - le protocole qui alimente l'alternative open source de Twitter, Mastodon et tous les services qui fondent la galaxie du "fediverse" leur permettant de communiquer entre eux- , le  site de partage de photos Flickr envisage d'emboîter le pas.

Le PDG de Flickr, Don MacAskill, a sondé les utilisateurs pour savoir s'ils souhaitent ou non que Flickr prenne également en charge le protocole.

On se rappelle qu'avant Instagram, Flickr (avant d'être racheté par Yahoo) était le premier et le plus populaire des services en ligne permettant de stocker et partager des galeries de photographies numériques. 

Voilà c'est environ tout pour aujourd'hui, j'espère qu'avec ce complément d'information et les articles de notre rédaction, dont un focus sur les annonces de Musk quant à l'usage de sa plateforme actuellement et les insolents bons chiffres publicitaires de Tik Tok tu es paré pour affronter ce mercredi. 

Porte-toi bien LesInternets

Link Liste


Link Liste


Denis Verloes
Chef de projet web et mobile en agence et chez l’annonceur, depuis 2001. Développement de concepts... En savoir plus sur cet auteur

Mardi 29 Novembre 2022
Lu 460 fois


Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Recherche Archives



Inscription à la newsletter