Ecran Mobile
Technologies

Les films immersifs et exaltants en réalité virtuelle se font attendre

Rédigé par le Mercredi 7 Juin 2017

La réalité virtuelle ou Virtual Reality (VR) a un potentiel incroyable. Principale réserve : que le contenu en vaille la peine.



Une réalité virtuelle encore peu immersive

Vivre des expériences immersives en enfilant un casque et des gants permettant d'interagir avec l'univers proposé est une belle promesse doublée de la possibilité de vivre d'incroyables aventures virtuelles. Cela est déjà possible dans de nombreux domaines comme les jeux vidéos, mais aussi l'éducation et potentiellement toutes nos interactions sociales avec notamment le lancement en avril 2017 de Facebook Spaces

 

Le 360 plus que la VR

Les films immersifs et exaltants en réalité virtuelle se font attendre
Néanmoins, les contenus proposés actuellement sont de qualité inégale et globalement moins immersifs qu'attendus car basés sur un rendu en 360 degrés plutôt qu'un film interactif et immersif. Coûts de production et de post production - et surtout complet changement de paradigme dans la manière de filmer - sont autant d'obstacles à la généralisation de la VR à l'heure actuelle, sans compter le coût significatif d'investissement pour visionner les contenus de façon qualitative et interactive. La mixte réalité qui mélange réalité augmentée (où la réalité est augmentée d'informations qui apparaissent à l'écran) et VR est elle-aussi confrontée aux mêmes défis. 

Vivre une expérience cinématographique comme si on y était, dans les bras de Leonardo Di Caprio ou d'un-e autre, n'est pas encore arrivé, même si la technologie 4DX en cinéma 2D est prometteuse.


 

L'animation, l'avenir de la VR ?

Les films immersifs et exaltants en réalité virtuelle se font attendre
Les contenus filmés proposés sont à ce jour principalement publicitaires ou documentaires. On est plus spectateur qu'acteur. Les expériences proposées au MK2 bibliothèques illustrent bien cette état de fait. A l'exception de l'incroyable survol de Manhattan et de l'escalade qui donne le vertige, les autres expériences sont plutôt passives ou reproduisent des sensations proches de celles de la 2D.

Or ces expériences de vol ou d'escalade sont des expériences en images de synthèse et pas filmées. Idem pour le train des lapins crétins qui file à toute vitesse dans la montagne enneigée. Les sensations sont présentes, parfois trop pour certains, mais elles sont bien là. On a l'impression d'y être, et c'est exaltant.

Les expériences les plus immersives à ce jour en VR sont celles issues du monde de l'image de synthèse, à l'exception peut être de certaines expériences filmées dans le monde pornographique... Au delà des défis technologiques, ce sont bien de nouvelles compétences et de nouvelles façons de filmer qui feront l'avenir de la VR. Il faudra surement passer par quelques détours avant d'y arriver. Et ce sera alors véritablement captivant.
 

Tags : 360, MK2VR, VR


Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Inscription à la newsletter

Recherche Archives





News mobsuccess


Les annonces