Ecran Mobile
Usages

La Journolettre n°7 : la fois où c'était pas net net avec Donald

Rédigé par le Dimanche 9 Mai 2021

Rodée pendant 6 numéros avant d'en parler sur le blog, voici venir l'infolettre dite "La Journolettre". Emanation d'EcranMobile elle s'attache à parler de transition numérique (outils, actu, acteurs, bonnes prtatiques) des médias. Une transition où le mobile correspond à 70% voire plus pour certains médias, de l'audience cumulée. Il me semblait important d'adresser un condensé d'Ecranmobile à ces acteurs médias.



Au commencement était le twit

Salut à toi Lesinternets,

Je suis sur Twitter depuis 14 ans.

Sous trois identités (@ecranmobilefr @dverloes et @benzinemag). 3 communautés patiemment composées. Presque 10 000 abonnés. C'est peut-être un détail pour toi, mais comme disait un de mes followers l'autre jour: “ça fait une vie”.
J'ai toujours eu de la sympathie pour ce réseau dit de “microblogging” . Il a tojours correspondu à ma pratique procrastinatrice du blog et nourri mon côté FOMO.

Petite histoire d'amour entre Twitter et moi

Sur twitter j'ai suivi des geeks, des infos musicales, vu monter en puissance des blogueurs tech qui le prenaient pour un moyen de faire de la retape pour leur “longue queue” (Long Tail), des youtubeuses se maquiller, des vieux journalistes tech se retrouver dans des salons professionnels de geeks. Entre soi rassurant.

Sur Twitter j'ai tutoyé des PDG’s à l'époque où ils répondaient encore aux inconnus, j'ai vu des trains dérailler à Brétigny, des avions se poser dans l'Hudson, j'ai vu des printemps arabes émerger et disparaître, j'ai interpellé mon assureur, mon commerçant défaillant. J'ai fait des Live Tweet et de la social tv. J'ai vu des jeunes loups journalistes se comporter comme des sales gosses, indifférents ou ignares des conséquences à long terme, de “se la jouer punk”. Je ne les ai pas prévenu. Qui imaginait qu'il y avait des conséquences psychologiques aux appels d'air qu'on estimait potaches? J'aurais pu. Pas ma guerre, je me suis dit.

J'ai vu aussi, monter le professionnalisme de la communication réseaux sociaux, les politiques y prodiguer leur carnet d'adresse, leur agenda, puis leurs phrases assassines, j'ai regardé Strauss Kahn sortir d'un hôtel de New York.

J'ai vu y arriver le “grand” public qui s'est montré parfois bien petit, les trolls, les raids, les invectives, les filles harcelées parce que femmes, les mascus, les fake news… La vie IRL vue par les prismes ou reflétée par des miroirs déformants. Et en vrai, je ne me posais plus trop la question: est-ce que Twitter resterait ou non le dernier réseau social philanthrope, ou bien celui dont les investisseurs ne cherchent pas la rentabilité… 14 ans. Une vie.

 

Pivoter plus et dormir moins

Or donc voilà que les investisseurs se réveillent finalement. Ils veulent des dividendes. Et pour augmenter le panier à brousoufs, il faut autre chose qu'une pub qui apparaît dans la timeline. Depuis janvier Twitter multiplie les annonces. Rachat de Revue (qui motiva mon départ de Substack en début d'année), investissement dans l'audio (Spaces) et le temps plus long (les fleets), et bientôt la possibilité de rémunérer ses influenceurs . Création de version “par abonnement” pour l'utilisateur professionnel, et de souscription du quidam aux personnalités de la touitte. Ca bouge. Dernier mouvement en date, le rachat de Scroll présenté partout comme une startup qui supprime les pubs des articles pour une lecture aisée, avec partage de revenu pour le média partenaire.

NON.

Scroll pour moi c'était surtout Nuzzel. L'outil qui pour le curateur que je suis était ma pépite. Une application qui triait par ordre de RT, les bons liens partagés par les gens que je suis dans chacune de mes communautés. 14 ans pour suivre des personnes de qualité et quelques minutes par jour pour vérifier si l'un d'eux n'a pas posté sur Twitter l'article indispensable que moi j'aurais manqué.

Pffffouit. Fini Nuzzel. Scroll a été racheté et fermeture du service deux jours après l'annonce.

Patron de ma start-up putative, me voici obligé de réfléchir comme Seesmic (tu te rappelles?) . Pivoter, vite, pour ne pas me retrouver le bec dans l'eau. Réorganiser ma veille à vitesse v- v’ pour ne pas trop souffrir de la fin Nuzzel. Adieu l'outil, je t'aimais bien (bon je dormirai encore un peu moins, mais je suis prévoyant, j'avais backupé bien avant l'accès aux sources utiles: truc de crevard désargenté). Voici donc la première journolettre de ma curation repensée sans Nuzzel.

Si tu te demandes: la journolettre c'est environ 8h de recherche par semaine et 4 à 5 heures de structuration et tri. Tout vient à point à qui sait avoir des insomnies.

Trève de perso, voici les news de la semaine des journalistes et professionnels des médias numériques par @ecranmobilefr N.B. : En attendant que twitter lance son Tip Jar tu peux déjà rejoindre la communauté de la #journolettre sur Discord. En tant qu'abonné à la journolettre tu as pour le moment accès à la veille en mode quotidien, non triée, et surtout à la possibilité d'en ajouter ou d'échanger avec d'autres professionnels du secteur. J'y tiens beaucoup. On va aussi essayer de développer ce canal.

S'abonner à la newsletter




Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Inscription à la newsletter

Recherche Archives