Ecran Mobile
Recherche


Inscription à la newsletter

EcranMobile

Faites également la promotion de votre Page
Usages

L'effarouchement : tâtonner au pays du podcast mobile avec Anchor

Rédigé par le Mercredi 3 Octobre 2018 | Lu 622 fois

J'aime tester des outils. Ma présence sur le site Ecranmobile.fr en atteste. J'aime évoquer les technologies et le business mobile avec mon oeil narquois d'utilisateur complice. Anchor.fm l'application de podcast en mobilité est pour moi la possibilité de joindre ces deux passions.



Ode à Anchor.fm

Il y a une petite année, les Américains de Anchor.fm ont déboulé sur le marché de l'application mobile, avec un produit permettant d'enregistrer à la volée, directement depuis son mobile, de courts extraits de ce qui, une fois assemblé, peut devenir un outil de conversation "on the go" avec sa communauté: un podcast mobile entièrement composé depuis l'écran de son smartphone.

Voir ci-dessous, une youtubeuse explique qu'il s'agit d'un outil pour diffuser de courts sons. Une sorte d'instagram ou de twitter du son, quoi


En testant l'outil, je me suis vite aperçu - et étonné -  de voir la différence entre la qualité thématique (plus que technique d'ailleurs) des essais américains, comparés aux quelques exemples francophones repérés chez les copains blogueurs.

Ces derniers ont clairement ajouté Anchor à leur arsenal de communication comme un gadget de plus, difficile à intégrer dans un arsenal de réseaux sociaux,  permettant d'évoquer leurs pérégrinations ou leurs compte-rendus de visite de salon.

Une ambition toute mesurée qui empêche sans doute une adhésion massive de l'outil par la France Geek. Sans adoubement par quelques blogueurs tech bien sentis, peu de chances que l'outil sorte de son étiquette "gadget". Or l'outil, en une année, a diablement évolué.

via GIPHY

Et il faut bien avouer que, il y a un an, j'étais un peu frustré par quelques contraintes de l'outil qui m'obligeait, par exemple, à bidouiller dans tous les sens quand je voulais me soustraire à la contrainte de l'interface mobile, et intégrer dans Anchor une interview réalisée avec un enregistreur numérique ou directement sur le téléphone, hors couverture réseau. J'enrageais un peu dans mon coin qu'un outil qui me permette de m'affranchir de la contrainte "moi devant un ordinateur avec un bon micro, en train de podcaster" soit aussi peu souple pour permettre de travailler avec la liberté mobile, aussi bien qu'avec la sédentarité.

L'outil change chaque semaine, et je suis avec attention les levées de fond  de cette startup new-yorkaise. Parce que je serais fort marri si soudainement elle se mettait à rendre son service entièrement payant façon Soundcloud, ou qu'elle finisse par vivoter, pivoter puis mourir de son rôle de facilitateur de podcast. 

Mon usage d'Anchor

Je ne vais pas faire un tutoriel (ou dites-moi si vous voulez que j'en fasse un) mais voici quelques unes des fonctionnalités initiales et additionnelles que je trouve formidables pour le podcasteur en herbe que nous sommes tous sans le savoir.

  • Possibilité d'enregistrer de courts billets directement sur son smartphone.

  • Possibilité d'enregistrer de courts billets sur son smartphone avec prise en charge de la plupart des micros lavalier du marché (i-rig notamment).

  • Possibilité de publier immédiatement chaque billet (proposition de valeur initiale de l'app).

  • Proposition d'éditorialiser ces courts billets en un épisode construit et publié en fin de processus (pivot récent de l'application) qui met la fonctionnalité "chemin-de-fer audio" en évidence plutôt que la publication à la volée.

  • Possibilité, dès lors de travailler le son (couper, coller, éditer) enregistré.

  • Possibilité d'uploader directement depuis son mobile une contenu audio non enregistré via l'application (option récente)

  • Possibilité d'uploader directement depuis l'interface web de Anchor, un épisode complet ( et long) de podcast entièrement édité hors de l'application.

  • Possibilité d'assortir son commentaire audio d'un tapis sonore complet qui dynamise la voix et fait disparaître certains bruits de fond inhérents à l'enregistrement en situation de mobilité.

  • Possibilité de joindre des correspondants directement dans l'application et enregistrer la conversation (même si cette fonctionnalité nécessite de disposer d'un réseau data sans faille ni couac).

  • Diffusion du podcast, après édition, sur la plateforme de Anchor, mais aussi distribution sur l'ensemble des plateformes habituelles de distribution de podcast (Apple, Google....) sans devoir se préoccuper de récupérer et reposter le lien....

  • Possibilité d'embedder le player Anchor, comme on le ferait d'un lecteur soundcloud ou d'une vidéo youtube.

  • Possibilité de récupérer l'épisode créé, en un fichier audio exploitable sur un site web, sur youtube....
Vous le comprenez à la lecture de cette liste à puces, la principale qualité du service Anchor est de lever la plupart des contraintes de lieu, de temps, et de distribution inhérentes à la création de podcast. 

N.B: les puristes objecteront que, malgré tout le ramdam actuel autour du podcast en France, il n'a jamais été très compliqué de faire un podcast. Je répondrai en effet que la technologie derrière le podcast a peu évolué depuis 2006, mais un service comme Anchor permet:
  • De sous-traiter, sans s'en préoccuper, toute la problématique un peu complexe de création d'un lien RSS avec enclosure MP3. Une contrainte qui a longtemps réservé le podcast aux seuls geeks et aux plateformes des stations de radio.

  • De s'abstraire de la contrainte de lieu et de matériel. On a tous en tête les images de podcasteur le casque de radio sur les oreilles, en train de parler dans son micro suspendu sur un bras de maintien, et protégé par un filtre antipop. Avec un lavelier à une trentaine d'euros, on arrive à un son très correct, sous réserve de choisir un endroit faible en écho et en bruits d'ambiance.

  • De s'abstraire de la contrainte de distribution. Pour le moment, Anchor diffuse sur la plupart des plateformes standards du marché du podcast. L'utilisateur ne se préoccupe que de fournir les métadonnées de présentation et l'imagette d'illustration. Le tout chargeable directement depuis le mobile.

Dès lors, en moins d'un an, Anchor.fm est passé d'un outil gadget qui peine à trouver sa place dans l'arsenal de communication des blogueurs, à un outil de création et de distribution de reportages audio totalement crédible. Je le recommande à tous ceux qui comme moi, ont les yeux plus grands que le ventre en matière de création multimédia: depuis une salle d'attente, à l'arrière d'un train, dans un bureau face à un interlocuteur qu'on interviewe et même plus traditionnellement depuis l'écran face au PC, Anchor permet de créer puis distribuer un podcast de qualité sinon professionnelle au moins totalement libéré de toute contrainte de réalisation. Jeunes journalistes qui avez encore tout à prouver à vos futurs employeurs, responsables comm d'entreprise qui souhaitez diffuser un contenu audio (le mot de Micheline présidente, l'interview de Gisèle de la compta, le ressenti de Jacques stewart....), il peut rapidement s'imposer comme un compagnon indispensable.

Quant à moi maintenant me reste à gommer quelques imperfections qui m'énervent, puis trouver un ton et surtout une ligne éditoriale franche. Jugez plutôt. : https://anchor.fm/mofrance



Les sources citées dans le podcast (test)  

              


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web