EcranMobile.fr : l'actualité du marketing mobile

Snap licencie 10% de ses employés


Snap, le géant des médias sociaux, va supprimer environ 528 postes, représentant 10% de ses effectifs mondiaux. Cette décision s'inscrit dans le contexte plus large de la vague de licenciements touchant le secteur technologique en 2023, marquée par une incertitude économique persistante.



Snap, a récemment dévoilé son intention de supprimer environ 528 postes, représentant 10 % de ses effectifs mondiaux. Cette décision reflète la tendance persistante des licenciements dans le secteur technologique en 2023, une réaction aux incertitudes économiques auxquelles font face de nombreuses entreprises.
 
« Nous réorganisons notre équipe pour réduire les échelons hiérarchiques intermédiaires et promouvoir la collaboration », a déclaré un porte-parole de Snap. « Nous nous attachons à soutenir les membres de notre équipe qui quittent l’entreprise et nous leur sommes très reconnaissants pour leur travail acharné et leurs nombreuses contributions à Snap », a ajouté la société.

Snap a longtemps cherché à transformer sa popularité auprès des jeunes utilisateurs en une croissance économique soutenue, tout en rivalisant avec des géants du secteur tels que Meta Platforms. Meta, propriétaire de Facebook, Instagram et WhatsApp, a récemment émis son premier dividende après avoir lui-même effectué des licenciements l'année précédente. Bien que Snap ait atteint 750 millions d'utilisateurs mensuels au printemps dernier, il a du mal à générer suffisamment de revenus publicitaires pour atteindre la rentabilité annuelle, contrairement à Meta.

L'annonce de ces licenciements survient dans le contexte où plusieurs entreprises technologiques ont également déclaré des vagues importantes de suppressions d'emplois, notamment Amazon en janvier, qui a annoncé des coupes dans plusieurs de ses services, dont Audible et Twitch.

L'entreprise s'attend à des charges avant impôts entre 55 millions à 75 millions de dollars, principalement constituées d'indemnités de licenciement et de coûts associés, et d'autres charges, dont 45 millions à 55 millions de dollars devraient être des dépenses en espèces futures. La majorité de ces coûts devraient être engagés au cours du premier trimestre de 2024.

Cette démarche s'inscrit dans une tendance plus large de licenciements dans le secteur technologique, totalisant près de 32 000 suppressions d'emplois au sein de 122 entreprises depuis le début de l'année, selon les données de Layoffs.fyi. Le secteur technologique, qui a déjà éliminé 168 032 emplois en 2023, se classe en tête du nombre total de licenciements tous secteurs confondus, selon un rapport de Challenger, Gray and Christmas. Ces chiffres incluent notamment les 10 000 licenciements chez Microsoft.


 



Mardi 6 Février 2024


A lire également
< >

Vendredi 16 Février 2024 - 11:00 Orange affiche des résultats en hausse


Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Recherche Archives



Inscription à la newsletter