Ecran Mobile
Business

RGPD : Les mises en demeure de la CNIL ont engendré près d'une centaine de licenciements

Rédigé par Ecran Mobile le Mercredi 16 Octobre 2019



Pendant que l'Elysée s'échine à faire émerger des licornes et à créer une "Start-up nation", une toute autre dynamique semble animer la CNIL, la commission nationale informatique et libertés.

Plus d'un an après ses mises en demeure à l'encontre de plusieurs start-up spécialisées dans la géolocalisation, un article du journal du net évalue à près d'une centaine, le nombre d'emplois perdus.

Malgré les difficultés, les quatre sociétés visées par la CNIL ont survécu et espèrent que l'expérience acquise, leur permettra tout de même de rattraper le terrain perdu à l'international.

Sans réel contre pouvoir, la CNIL n'entend toutefois pas changer de stratégie, et prévoit de généraliser le principe de l'opt'in cookie, quitte à fragiliser encore plus les environnements web ouverts et notamment la presse.

 



1.Posté par Docgringe le 16/10/2019 18:38
Hormis une faute d'orthographe assez tapageuse, les licenciements sont causés par les décideurs qui ont refusés de se mettre en conformité avec les différents textes de loi sur la protection de la vie privée qui sont disponible depuis 2016 pour le Rgpd et avant pour les prémices e-privacy, et non par la stricte application de ces derniers par un organisme de contrôle qui protège les citoyens, merci de ne pas inverser les rôles et les responsabilités.

2.Posté par Michèle le 17/10/2019 07:01
Du coup, vous faites une faute d'orthographe à votre tour (l'accord de l'auxiliaire avoir) en en dénonçant une autre...
Par ailleurs, ce site est à fuir ! Ce que je vais faire de ce pas...

3.Posté par Eddddd le 17/10/2019 08:58
Commentaires malheureusement pertinents.
C'est vrai que l'interprétation scrupuleuse que fait la CNIL du RGPD fait débat, mais certainement pas le ménage qui est fait des sagouins du net qui prospèrent sur nos données sans accord.
Si c'est pour empêcher la sainte Presse de vendre des données personnelles à Fabiola et consorts, vive la Cnil

4.Posté par Eddddd le 17/10/2019 08:59
Vous aurez tous lu Taboola, merci le correcteur d'orthographe 😄 (j'en ai un moi au moins)

5.Posté par Bob le 17/10/2019 09:53
Et quand le gouvernement vote des lois liberticides qui annulent vos libertés individuelles, vous vous mobilisez aussi j’espère ? :-) c’est important de faire de la pédagogie sur ces sujets mais il y avait d’autres manières que de tuer dans l’œuf un champion mondial et de provoquer des dizaines de licenciements

6.Posté par Laurent H le 17/10/2019 11:22
l’ironie de cette histoire c’est qu’on fragilise une navigation par pseudo ( le cookie) au plus grand profit des environnements avec login c’est à dire l’inverse de l’anonymat...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus