Ecran Mobile
Business

RCS : les opérateurs contre-attaquent

Rédigé par le Vendredi 2 Juillet 2021

Retrouvez la chronique Mobile Business de Jérôme Bouteiller, diffusée le jeudi 01 juillet dans l'émission Smart Tech de Delphine Sabattier, sur BSMART.



 

👩🏻‍🦰 C’est l’heure de notre chronique Mobile Business avec Jérôme Bouteiller, fondateur d’EcranMobile.fr, qui nous parle cette semaine d’un nouveau standard, soutenu par les opérateurs et Google, et qui devrait révolutionner le petit monde du messaging.

 

🧔🏻Bonjour Delphine. Effectivement, près d’un quart de siècle après sa création, le SMS reste un canal apprécié des marques mais les utilisateurs ont tendance à s’en détourner depuis quelques années. 

 

Selon des chiffres publiés par l’ARCEP au printemps, le volume de SMS baisse d’environ 7% par an depuis 2015, alors qu’à l’inverse, des messageries plus modernes comme WhatsApp ont doublé leur parc d’utilisateurs en France, en à peine 3 ans.

 

Les opérateurs ont donc travaillé sur son successeur, le « Rich Communication Service » également appelé RCS.

 

👩🏻‍🦰 Le RCS, un SMS « Enrichi » ?

 

🧔🏻Oui le premier enrichissement se fait au niveau de l’interface. Finis les simples messages textuels puisque le RCS pourra transporter des images, des GIF animés, des QR Codes voire des vidéos.

 

Le RCS sera également plus interactif puisque l’on pourra dialoguer en groupe, voir quand quelqu’un écrit un message, à l’instar de ce qui se pratique déjà au sein des messageries des réseaux sociaux.

 

Mais le RCS permet également des interfaces plus sophistiquées telles que des carrousels ou des boutons action, susceptibles d’intéresser… les marques.

 

👩🏻‍🦰 Une version Business pour le RCS ?

 

🧔🏻Oui, les opérateurs ont effectivement conçu une version baptisée RBM, RCS Business Messages, offrant des fonctionnalités avancées comme la vérification de l’émetteur, la personnalisation de l’interface, des call to actions sans oublier des statistiques sur les taux de lecture ou les taux d’interaction.

 

Le RCS pousse ainsi les marques à basculer d’une logique de notification à une véritable logique de conversation en s’appuyant au besoin sur un chatbot, pour discuter automatiquement avec le consommateur.

 

👩🏻‍🦰 Combien ça va coûter ? 

 

🧔🏻Tout comme le SMS, le RCS pourra être aussi bien utilisé à des fins promotionnelles, avec un tarif sans doute un peu plus élevé qu’un SMS, entre 5 et 10 centimes, mais également dans une logique servicielle, avec une facturation à la session, entre une marque et un consommateur, avec un coût de l’ordre d’une dizaine de centimes.

 

Pour les marques, ce canal pourrait donc être plus cher que le web ou qu’un email, mais les opérateurs parient sur ses excellentes performances, et sur le fait que les « conversations vont améliorer le taux de conversion » pour assurer la rentabilité de ce canal..

 

👩🏻‍🦰 Le RCS, un standard aussi universel que le SMS ?

 

🧔🏻Parrainé par la GSMA, l’association réunissant les opérateurs du monde entier, le RCS est en cours de déploiement partout dans le monde, et notamment en France où Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free sont compatibles depuis quelques mois.

 

La technologie bénéficie également du soutien de Google, dont l’application Google Chat, présente par défaut sur Android, est compatible RCS depuis déjà 2 ans, tout comme de Samsung, dont les nouveaux smartphones Android sont également compatibles RCS.

 

La seule inconnue concerne Apple, dont l’application iMessage est compatible SMS, mais qui n’a pas clarifié sa position via à vis du RCS. Les opérateurs mettent toutefois en avant la fonctionnalité de « Fallback » et prévoient de remplacer le RCS par des SMS, pour les personnes dont le smartphone ne sera pas compatible.

 

👩🏻‍🦰 Le RCS, un futur succès ?

 

🧔🏻La GSMA revendique déjà 500 millions d’utilisateurs du RCS dans le monde et vise le seuil des 2 milliards d’utilisateurs dès 2024, c’est à dire le nombre d’utilisateurs de WhatsApp qui est aujourd’hui la messagerie instantanée la plus populaire.

 

Et pour les utilisateurs Android, le RCS pourrait effectivement rapidement devenir une alternative crédible aux messageries privées américaines, russes ou chinoises, car ce canal s’appuie sur notre bon vieux numéro de téléphone.

 

Et pour les marques, le RCS pourrait également proposer un environnement hyper complet, aussi bien pour leurs problématiques d’acquisition, de conversion ou de fidélisation, susceptible de remplacer à terme un site web ou une application. 

Retrouvez la chronique en Replay sur https://www.bsmart.fr/video/7394-smart-tech-partie-01-juillet-2021



Tags : bsmart, google, gsma, rcs


A lire également
< >

Mardi 21 Septembre 2021 - 11:12 iPhone pliable en 2023 ?


Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Inscription à la newsletter

Recherche Archives







Les annonces