Ecran Mobile

Recherche


Inscription à la newsletter

EcranMobile

Faites également la promotion de votre Page
Entretiens

Pierre Bellanger : "Skred établit un nouveau standard de sécurité pour les messageries grand public"

Rédigé par le Dimanche 8 Octobre 2017 | Lu 1662 fois

Fondateur de Skyrock et de ses fameux blogs qui avaient atteint des records d'audience dans les années 2000, Pierre Bellanger se lance dans une nouvelle aventure avec Skred, une messagerie mobile et hyper sécurisée, dont l'ambition est d'offrir à la France une nouvelle "plate-forme" capable de rivaliser avec ses homologues américaines ou chinoises.



Pierre Bellanger
Pierre Bellanger

 
 
Pourquoi lancer la messagerie Skred et ne pas capitaliser sur la popularité de Skyrock et ses blogs ?
 
Skred n'est pas un projet éditorial dans la lignée d’un réseau social générationnel comme Skyrock.com  ou d'une radio urbaine comme Skyrock.
 
Skred est un nouveau service de messagerie, mobile et sécurisée, lancé depuis la France, mais aux ambitions mondiales. Il se devait donc d'avoir sa propre identité et sa propre marque.
 
Quel est le modèle ? Un Telegram à la française ?
 
Je ne suis malheureusement pas en mesure de répondre pour Telegram, dont je ne peux comprendre le modèle.
 
En revanche, pour Skred, il s'agit d'une messagerie gratuite, accessible depuis les stores, qui acceptera les dons en in-app purchase, et qui proposera des services premium de sauvegarde.
 
L'application ne repose donc pas sur un modèle publicitaire et n’embarque d'ailleurs pas de logiciels publicitaires de captation de données personnelles (SDK) ou de tracking
 
Outre une version grand public, nous proposons une version professionnelle, pour les entreprise, les collectivités, les pouvoirs publics, ou encore des professions sensibles comme les avocats, à la recherche de messageries à la fois ouvertes mais sécurisées, et respectant le droit français.
 
Une sécurité aussi bien technique que juridique ?
 
Oui, je pense que Skred établit un nouveau standard de sécurité pour les messageries grand public. L'application ne réclame ni l'adresse mail, ni le numéro de téléphone de l'utilisateur qui peut choisir autant d'identités qu'il le souhaite. Les échanges sont directs entre terminaux, en mode peer-to-peer, et Skred ne stocke rien sur ses serveurs.
 
Tous les échanges sont chiffrés de bout en bout et les protocoles de chiffrement sont open source et proviennent des hackers civiques du Guardian Project ; Enfin, la sécurité de l'application est contrôlée en continue à travers un Bug Bounty organisé par Yogosha, une startup qui s'appuie sur une communauté de hackers éthiques sélectionnés avec soin afin d'identifier les failles de sécurité́ avant qu'elles ne soient exploitées à des fins malveillantes ;
 
Outre cette sécurité technique, Skred offre une sécurité juridique puisque nous sommes soumis au droit français et non au "Patriot Act ". Répondre du droit français offre plus de garanties que d’apporter ses données à une application étrangère.
 
La France a raté la bataille des systèmes d'exploitation, des moteurs de recherche ou des "app stores" . Peut-elle encore s'imposer dans celle des messageries mobiles ?
 
La souveraineté numérique a aussi pour terrain les messageries et de grandes nations telles que les États-Unis (Messenger, WhatsApp), la Chine (WeChat) ou peut-être la Russie avec Telegram disposent de solutions dont l'ambition ne se limite d'ailleurs pas à leurs seules frontières nationales.
 
Après avoir été en tête avec l’invention du protocole Internet (Cyclades de Louis Pouzin), le Minitel ou le Plan Calcul, la France a pris un terrible retard depuis les années 90 et s’est fait évincer de la révolution numérique en cours.
 
Forts de notre expérience numérique en partenariat avec un spin-off de l’INRIA, nous sommes convaincus que Skred est d’une part une alternative française et européenne de haut niveau aux messageries mobiles sous souveraineté étrangère et d’autre part une nouvelle garantie de liberté d’expression pour tous.

Tags : skred

              


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web