Ecran Mobile
Entretiens

Olivier Lavecot, ADTECH : "Le mobile est une extension naturelle de l'adserving sur le web"

Rédigé par La Rédaction le Jeudi 8 Mars 2012

Spécialiste de la publicité web, l'adserver ADTECH (groupe AOL) entend également s'imposer sur les écrans mobiles. Rencontre avec Olivier Lavecot, Directeur Général d’ADTECH pour la France et le Benelux.



Olivier Lavecot, ADTECH
Olivier Lavecot, ADTECH
AdTech dévoile une nouvelle solution d'adserving mobile permettant notamment la diffusion de campagne rich media offline. Etait-ce une condition pour vous imposer sur le concurrentiel marché des applications ?
 
OL - Nous évoluons dans l’adserving mobile depuis plusieurs années, c’était une extension naturelle de l’adserving sur le web dans lequel nous étions présent depuis plus de 13 ans déjà. Mais notre nouvelle offre comprend les évolutions nécessaires pour répondre aux besoins de la publicité dans les applications et retranscrit parfaitement la vision que nous avons de la communication dans l’univers mobile. En effet, les formats rich media que nous offrons maintenant permettent de créer une véritable interaction entre une marque et l’utilisateur, sans quitter l’application. Un utilisateur peut donc maintenant  découvrir une vidéo promotionnelle, participer à un jeu ou répondre à un questionnaire d’un annonceur ou trouver le revendeur le plus proche sans quitter l’application. Cela bénéficie aussi bien aux annonceurs qui disposent de formats tirant le meilleur parti du monde du mobile ainsi qu’aux éditeurs d’applications qui ainsi ne détournent pas leurs utilisateurs vers d’autres contenus.
 
Google, Apple ou Microsoft sont à la fois éditeurs d'adservers et de systèmes d'exploitations mobiles. Pourrez vous concurrencer ces acteurs sans disposer du contrôle du logiciel sur le smartphone ?
 
OL - Oui tout à fait, ces trois acteurs sont en effet particulièrement bien positionnés sur leurs univers propriétaires, mais un annonceur souhaite diffuser son message auprès de toute sa cible, indépendamment du système d’exploitation de celui-ci. De même, la plupart des éditeurs rendent leurs applications disponibles au plus grand nombre et développent leurs applications sur iOS et Androïd au minimum.
 
La publicité mobile semble confrontée à des taux d'invendus bien supérieurs à ceux de la publicité web. Pourriez vous proposer des solutions pour aider vos clients à mieux monétiser leurs espaces ?
 
OL - C’est déjà le cas aujourd’hui. Nous avons annoncé il y a tout juste un mois des partenariats avec six grandes régies publicitaires qui peuvent prendre en charge automatiquement les invendus d’un éditeur. Ces six régies InMobi, Inneractive, Milennial Media, Mojiva, Nexage et Smatoo, seront bientôt rejoints par d’autres et permettent véritablement de tirer un revenu maximum de son traffic mobile, que cela soit par des publicités rich media vendues en direct ou en confiant ses invendus à différentes régies dont l’eCPM sera optimisé par ADTECH.
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus