EcranMobile.fr : l'actualité du marketing mobile

MMA - Entretien avec Renaud Menerat président de la mobile marketing association


Peu avant l'été Renaud Menerat, une des têtes pensantes de l'agence UserAdgents, a succédé à Benoît Corbin à la tête de la Mobile Marketing Association française. Cette prise de mandat me donne l'occasion rêvée d'évoquer le travail de la MMA pour le secteur du mobile en France. Dont acte.



MMA - Entretien avec Renaud Menerat président de la mobile marketing association
Bonjour Renaud, tu as été nommé il y a peu, président de la mobile marketing association. Ok mais pour un néophyte, qu'est-ce que la Mobile Marketing Association? En pratique, à qui succèdes-tu?
 
Bonjour Denis. La Mobile Marketing Association France (www.mmaf.fr ) regroupe l'ensemble des acteurs souhaitant participer au développement du marché du marketing mobile en France.
Il y a aujourd'hui 80 membres – agences, régies, supports, prestataires techniques – qui se réunissent, échangent, organisent des évènements et rédigent des publications afin de promouvoir l'usage par les entreprises de ces nouveaux médias, Smartphones et tablettes notamment. C'est aujourd'hui le 2ème bureau au monde après les USA, preuve du dynamisme de notre écosystème !
 
Je succède à Benoit Corbin, fondateur de Ocito, aujourd'hui dans le giron du Groupe 1000 Mercis, qui a été président de 2009 à 2013.
 

Qui a le droit de s'inscrire à la MMA et comment procède-t-on? Faut-il faire partie d'une industrie spécialisée dans le mobile?
 
Toute entreprise ou personne souhaitant disposer d'informations & échanger avec les principaux experts des différents leviers couverts par le marketing mobile. Et pour les plus motivés, ceux qui souhaitent participer à la construction de cette industrie encore très récente, de participer aux commissions & groupes de travail en charge de rédiger les recommandations de la Mobile Marketing Association France.
 
Le mobile étant de plus en central dans la stratégie marketing des marques, nous avons vocation a accueillir des acteurs "généralistes", pas seulement les "pure players". Cela nous apporte une vision encore plus large du sujet. C'est le cas de Performics ou Ipsos deux de nos derniers adhérents.
 
Comment en arrive-t-on à se présenter à ce genre d'élections, d'ailleurs s'agit-il d'élections?  Défend-t-on un programme, des idées?
 
Depuis sa création en 2008, userADgents était membre de la  Mobile Marketing Association France et Loic Pailler en a été le Vice-Président trésorier. Il y avait donc une relation de long terme. Et lorsque Benoit a annoncé qu'il ne se représenterait pas et que nous avons échangé sur le sujet, je me suis dit que le moment était peut-être le bon pour apporter encore un peu plus.
 
Il y a effectivement une élection à laquelle participent l'ensemble des membres de l'Association lors de l'assemblée générale. Chaque candidat se présente et donne sa vision du marketing mobile et de ce qu'il compte faire pour l'Association. D'autres postes ont été renouvelés lors de cette AG, comme le poste de Vice-Président Secrétaire Général (Martin Jaeglin, d'Ocito Groupe 1000 Mercis) ou de  Vice-Président Trésorier (Jérôme Léger d'Admoove). L'association a également accueilli Pascal Dasseux COO d'Havas Media au conseil d'administration.
 
Ayant été candidat unique à ce poste, j'ai obtenu un score de république bananière !! Mais qui donne finalement plus de responsabilités…
MMA - Entretien avec Renaud Menerat président de la mobile marketing association

Quel a été ton message de campagne ou à défaut quel est ton programme pour la durée de ton mandat?
 
L'Association a aujourd'hui des bases très saines et le nouveau bureau s'inscrit dans la continuité de l'équipe précédente.  Nous avons différents objectifs sur les deux prochaines années, notamment :
  • Asseoir l'Association comme le référent sur le marketing mobile en France en offrant à nos membres plus de contenus (études, publications, évènements) et de visibilité
  • Elargir les membres au-delà des pure players mobiles & intégrer les entreprises pour qui le mobile a un impact sur leur activité marketing et/ou commerciale
  • Accompagner les évolutions du marketing mobile, notamment au travers du m-commerce, de la digitalisation du point de vente incluant la NFC, et de l'internet de produits
  • Appuyer la standardisation des formats publicitaires, du tracking & du suivi de la performance, mais également assurer le respect de la vie privée
  • Apporter une vision internationale de notre activité grâce à notre partenariat avec la MMA Global qui a plus de 700 membres dans le monde

 
Quel est à ton sens le défi majeur que la MMA doit relever cette année ou les prochaines années?
 
Une opportunité extraordinaire s'offre aux acteurs de ce secteur.  Depuis que j'ai commencé à faire marketing mobile en 2000, j'ai pu voir la manière dont les marques et les organisations ont progressivement – très progressivement entre 2000 & 2008 ! - intégré le mobile. D'abord avec le SMS, puis le WAP et l'internet mobile.

L'explosion des Smartphones et de tablettes  a été un formidable accélérateur, notamment au travers des applications mobiles. L'industrie est en perpétuel mouvement et avance à un rythme frénétique. Comme pour toute nouvelle industrie il est important d'assurer un développement sain au travers de best practices, de codes de déontologie et de standards. Ceci afin de rassurer les donneurs d'ordre et faciliter le transfert des investissements sur ce nouveau média.
 
Le défi de la Mobile Marketing Association France est de continuer à garder le rythme et accompagner ce mouvement notamment sur les nouveaux enjeux du marketing mobile : m-commerce, NFC, Internet des produits. Et de rester l'Association de référence au niveau local & International sur ces problématiques, notamment en intégrant de nouveaux membres venus d'univers différents.

Au delà de l'association, le mot MMA évoque aussi pour moi une sorte de "label de qualité" pour les entreprises membres. Je me trompe? Quel rôle fédérateur et qualitatif la MMA remplit-elle au sein du marché?
 
La qualité est effectivement au cœur de notre démarche.  Les entreprises qui adhérent à la MMA France signent un code de déontologie. Nos membres sont tous conscients qu'une industrie jeune, qui doit encore convaincre les donneurs d'ordre pour trouver sa place dans le mix des investissements, a besoin de promouvoir les bonnes pratiques, les standards, et offrir des prestations de qualité, au-delà de la pédagogie nécessaire. C'est un élément qui conditionne le rythme de la croissance, nous avons donc tous intérêt à y participer.
 
Au travers de nos publications – comme les "Guides du Marketing Mobile" dont le premier volet sur le m-couponing vient de sortir – ou de notre prochain "Petit-Déjeuner du Marketing Mobile" qui aura lieu le 17 Septembre autour de l'Internet de produits, nous nous attachons, avec l'énergie de nos membres et nos modestes moyens, à faire ce travail. 
 
Nous venons également de relancer la commission Vie Privée pour prendre en compte le nouveau périmètre du marketing mobile (marketing direct, applications, objets connectés). Lors de la première session nous avons présenté le Mobile User Privacy Bill of Rights, le nouveau cadre des applications mobiles aux Etats-Unis.
 
Nous lançons en septembre notre commission m-commerce qui intégrera également la problématique de la NFC dans son périmètre avec pour ambition d'accompagner l'émergence de cette nouvelle forme de commerce. Nous serons d'ailleurs au NFC World Congress en septembre.
 
Le marketing mobile, coeur de métier des membres de la MMA est devenu un des sujets professionnels générateur de business pour les communicants de tout poil. On ne compte désormais plus les salons professionnels, les journées du mobile, les webinars parfois contradictoires, qui vantent les mérites ou les savoir faire mobiles. A titre de critique de cet univers, j'ai parfois l'impression d'une certaine cacophonie ou d'un surf sur la vague de l'opportunité, dans un univers encore assez peu mature pour les annonceurs "hors du microcosme du mobile pour le mobile". 
 
le conseil d'administration de la MMA
le conseil d'administration de la MMA

Je me permets une question finale un peu potache: est-ce que tu ne crois pas qu'il devient très difficile de séparer les actions purement "marketing mobile" des métiers du développement mobile et du secteur des équipementiers mobile? Tous ces éléments étant intimement liés quand on parle de téléphonie mobile contemporaine, la MMA ne devrait-elle pas évoluer ver la Mobile Association? Oh mais attends, ou un truc comme la GSMA qui organise chaque année le mobile world congress?
 
L'évolution de périmètre de l'Association est effectivement un sujet récurrent, lié à la rapide évolution de nos métiers ! 
La tablette est-elle "mobile"? Et la TV connectée ? Et les objets ? Une pub mobile d'un spot TV est-elle de la pub mobile ou non? Le paiement sans contact doit-il faire partie du m-commerce ? Les applications B2B sont-elles à caractère marketing?… On peut se poser des dizaines de questions chaque jour.
 
Je crois que l'on se détache tout de même de la partie réseaux & équipements, pour se concentrer principalement sur les services & les usages à des fins marketing et commerciales.
Pour les frontières, ayons une approche pragmatique & ouverte aux partenariats. Notre voix portera sur les sujets où nous serons pertinents et nos membres reconnus.
Comme disait Audiard – que les belges apprécient ! - "Deux intellectuels assis vont moins loin qu'un con qui marche".
 
Bonne continuation Renaud,
Merci, Denis !
MMA - Entretien avec Renaud Menerat président de la mobile marketing association

PLUS+


Denis Verloes
Chef de projet web et mobile en agence et chez l’annonceur, depuis 2001. Développement de concepts... En savoir plus sur cet auteur

Lundi 22 Juillet 2013
Lu 1801 fois


Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Recherche Archives




Inscription à la newsletter