Ecran Mobile
Business

La plus grande banque du monde, Alipay, est mobile first

Rédigé par Ecran Mobile le Lundi 2 Novembre 2020

Retrouvez ma chronique Mobile Business pour Smart Tech, le rendez vous quotidien de Bsmart, animé par Delphine Sabattier, et consacré aux nouvelles technologies.



La plus grande banque du monde, Alipay, est mobile first
Ant Group, ex Ant Financial, la société soeur du groupe chinois Alibaba, s’apprête à réaliser une entrée en bourse record, le 5 Novembre prochain. La société devrait lever un minimum de 30 milliards de dollars, ce qui est supérieur aux 29 milliards de dollars levés l’année dernière par Aramco, la compagnie pétrolière saoudienne.

Et selon les projections des analystes, Ant Group pourrait atteindre une capitalisation boursière de plus de 300 milliards de dollars, 6 fois supérieure à celle de BNP Paribas, première banque de la zone euro, et comparable à la valorisation de la plus grande banque du monde, l’américaine JP Morgan.

La maison mère d’Alipay

Ant Group c’est avant tout la maison mère d’Alipay, la solution de paiement lancée il y a une dizaine d’année par le géant chinois du E-commerce, Alibaba, et qui revendique désormais plus de 800 millions d’utilisateurs, 80 millions de marchands partenaires, un volume d’affaires de 17 000 milliards de dollars et un chiffre d’affaires de près d’une vingtaine de milliards de dollars.

Alipay permet de payer ses achats sur internet, mais également de les payer en point de vente, grâce à un système de QR Code. Les Chinois peuvent également bénéficier d’autres services financiers tels que le paiement des impôts, des amendes, mais également des instruments d’épargne ou de crédit. En une décennie, Alipay est devenue une véritable neo-banque, touchant une commission sur chaque paiement, chaque transaction, réalisé par ses centaines de millions d’utilisateurs dans le monde.

La Chine, championne du paiement mobile

Alipay, mais également WeChatPay, de son concurrent Tencent, ont été massivement adoptés par les chinois. Ces derniers sont passés directement du cash à l’application mobile, sans passer par l’étape carte bancaire. Et aujourd’hui en Chine, plus d’un tiers des transactions se fait désormais par une application mobile comme Alipay. La Chine à elle seule représente 90% des transactions de paiement mobile dans le monde.

A titre de comparaison, le paiement mobile représente moins de 5% des transactions aux Etats-Unis. Et en France, pays pourtant en pointe dans la monétique dans les années 80, il ne représenterait que 0,34% des transactions selon les chiffres de la Banque de France.

Un groupe qui va s’internationaliser

A l’instar d’Alibaba, qui a entamé son internationalisation, la priorité d’Ant Group sera de déployer ses instruments bancaires dans de nouveaux pays. En France, les touristes chinois peuvent déjà utiliser Alipay dans de nombreux commerces de la capitale et cette application peut même fonctionner dans des supermarchés de l’enseigne Franprix.

Mais Ant Group, c’est aussi de l’épargne, du crédit, et un système de scoring des consommateurs, qui pourrait demain révolutionner la banque, en permettant à n’importe quel mobinaute, équipé d’un smartphone, de prêter ou d’emprunter de l’argent, en quelques clics.

Il faut s’attendre à ce que Ant financial rachète de nombreuses fintech occidentales, comme a déjà commencé à le faire son concurrent Tencent, actionnaire de Lydia ou de Quonto.

Une démonstration de force.

Jack Ma, le fondateur d’Alibaba et Ant Group s’intéresse depuis longtemps aux crypto-monnaies. Les Chinois font d’ailleurs parti des principaux acheteurs ou foreurs de bitcoins. Mais il est peu probable qu’une banque, dont l’essentiel de l’activité se situe en Chine continentale- qui reste officiellement un pays communiste- ose s’attaquer au Yuan et indirectement à la souveraineté chinoise.

C’est en tout cas une démonstration de force du capitalisme chinois, dont la petite fourmi bleue pourrait donner une leçon à toutes les cigales occidentales, mais également la confirmation que le futur du commerce et de la banque passe désormais par les téléphones mobiles.

 

​Retrouvez la chronique en vidéo sur Bsmart




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus



Entretiens

Recherche



Inscription à la newsletter