Ecran Mobile
Recherche


Inscription à la newsletter

EcranMobile

Faites également la promotion de votre Page
Entretiens

Guillaume Berger, Karmapolis : "En matière de publicité un autre modèle est à inventer "

Rédigé par le Mardi 29 Mai 2018 | Lu 1240 fois

Fondateur de Karmapolis, Guillaume Berger présente cette application sociale souhaitant respecter la vie privée des mobinautes



Comment définir Karmapolis ? Pourquoi tout miser sur une application ?
 
GB - Karmapolis est une plateforme d’information nouvelle génération. C’est une application mobile qui permet à chacun de se constituer un Fil d’actualité utile et personnalisé tout en protégeant sa vie privée. Nous avons effectivement tout misé sur le mobile : c’est aujourd’hui le premier moyen d’accès à l’information en ligne, mais ce n’est pas la seule raison. Sur Karmapolis nos utilisateurs sont protégés par l’anonymat. Il n’y pas de « Création de compte » qui permettrait l’accès à notre service via une version desktop.
 
Le scandale Cambridge Analytica et l’arrivée du RGPD vous ont-ils renforcé dans vos choix en matière de vie privée ?
 
GD - Le projet Karmapolis a été initié il y a plus d’un an et demi à l’heure où tout n’était encore que signaux faibles. Nous étions alors 51% à utiliser les réseaux sociaux comme source d’information en Europe (Reuters Institute for the Study of Journalism) et ce sans trop nous soucier de la façon dont leurs algorithmes décidaient de ce que nous devions lire ou pas. Le récent scandale Cambridge Analytica, comme l’arrivée du RGPD, ont eu le mérite d’attirer l’attention du grand public sur les enjeux de privacy. Ils n’ont fait que renforcer notre détermination à faire émerger un modèle alternatif, profitable et respectueux pour l’utilisateur. Aujourd’hui, chacun doit pouvoir avoir le choix.
 
Karmapolis est gratuit. Peut-on efficacement monétiser une application sans recourir un jour à la publicité ciblée ?
 
GD - Bonne question, difficile toutefois de répondre par l’affirmative sans en avoir fait concrètement la démonstration. Ce qui est certain c’est qu’en matière de publicité un autre modèle est à inventer. La traque continuelle dont nous faisons l’objet en tant qu’internautes est devenue insupportable. Face à la généralisation des bloqueurs de publicité les annonceurs eux-mêmes s’interrogent. Nous pensons effectivement qu’une autre voie est possible, en ligne avec nos exigences en matière d’éthique et de respect des utilisateurs. Mais vous le comprendrez, c’est loin d’être notre combat aujourd’hui. Tous nos efforts portent sur l’amélioration continue de la première version de Karmapolis que nous venons de mettre en ligne. L’utilisateur avant tout !

 


Tags : karmapolis

              


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web