Ecran Mobile
Technologies

Google Pixel 3, le smartphone qui fait disparaitre.. les pixels

Rédigé par La Rédaction le Mardi 25 Décembre 2018

Longtemps spécialiste des services en ligne (Search, Gmail, Youtube) ou du logiciel (Earth, Android, Chrome, …), Google entend également se faire un nom dans l’univers du hardware avec pour fer de lance le « Pixel 3 », troisième génération d’un smartphone qui entend désormais faire de l’ombre à l’iPhone d’Apple.



Cadencé par un puissant processeur ARM v8 Qualcomm Snapdragon 845 à 2,5 Ghz doublé d’un GPU Adreno 630, alimenté par une batterie de 2915 mAh (10 heures d’autonomie), et disposant d’une mémoire vive de 4go pour 64 Go de stockage, le Pixel 3 de Google est dans le petit club des smartphones « haut de gamme », justifiant un tarif de 859 euros pour la version de base (5,5 pouces) , et jusqu’à 1059 euros pour le modèle XL (6,3 pouces) et 128 Go.
 
Mais ce qui différencie le Pixel 3 des autres smartphones Android (Android Pie pour le Pixel 3), ce sont sans doute son écran et sa caméra, qui font littéralement disparaitre les pixels.
 
Selon Wikipedia, le pixel (souvent abrégé px) est l'unité de base permettant de mesurer la définition d'une image numérique matricielle. Son nom provient de la locution anglaise picture element, qui signifie « élément d'image ». Si un écran VGA (640 × 480) affichait 307 200 pixels, celui du Google Pixel atteint une définition de 2160 x 1080 pixels soit plus de deux millions de pixels, qu’il est pratiquement impossible de voir à l’oeil nu sur son écran OLED sans encoche en version 5,5 pouces.
 
Des pixels qui disparaissent également de photos, grâce à l’incroyable caméra unique de 12 Megapixels à l’ouverture f.1.8. Créditée d’un score de 101 par DxOMark (103 en photo et 98 en vidéo), il fait jeu égal avec l’iPhone Xr d’Apple mais se démarque grâce à de très nombreuses fonctions telles que Google Lens (reconnaissance des objets), le réglage du flou d’arrière plan (« bokeh » en japonais), le selfie de groupe (merci le grand angle), un puissant zoom x10, la fonction «  Top Shots » prenant par défaut une rafale et permettant de choisir le meilleur cliché, la création d’images 360° (photosphère), d’images en réalité augmentée (playground avec personnages Marvel ou Starwars) ou encore le mode « vision de nuit », offrant une qualité d’image longtemps réservée à l’univers des réflexes pleins formats…
 
Des fonctionnalités qui permettent au Pixel 3 d’établir de nouveaux standards, dans l’univers de la photo mobile, et d’oublier quelques défauts tels que l’absence du double port SIM, d’extension Micro SD, de prise Jack (audio) et une autonomie un peu juste en cas d’usage intensif.
 
On notera également l’effort qu’a réalisé Google en matière d’accessoires avec de jolies coques, conçues par des créateurs français (50 euros), les oreillettes sans fil Pixels Buds (179 euros) ou encore un socle de recharge sans fil, le pixel Stand (79 euros), un accessoire toujours absent chez Apple.
 
Tous ces produits sont en vente chez Google, dont une boutique électronique (https://store.google.com/fr/) qui propose désormais une large gamme de produits, tant dans l’univers audio que dans celui des smartphones ou de la domotique. 
 



A lire également
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus