Ecran Mobile
Technologies

Engagement mobile : les 5 tendances à suivre de près pour 2019

Rédigé par La Rédaction le Vendredi 4 Janvier 2019 | Lu 1156 fois

Entreprise pionnière dans le domaine de la localisation augmentée, Connecthings livre ses prévisions pour 2019, une année marquée par l'apparition de la 5G et qui devrait enfin permettre de faire converger les promesses de l'internet des objets et de l'intelligence artificielle.



La dernière étude menée par Connecthings sur l’utilisation desapplications mobiles, « The State of Mobile Application Usage  », fait émerger plusieurs tendances intéressantes concernant les données de localisation, le comportement des utilisateurs et les exigences de confidentialité. En tête d’affiche, les applications offrant des expériences nouvelles et des services innovants basés sur le contexte de l’utilisateur. Ces applications auront un avantage concurrentiel croissant : elles amélioreront l’engagement des mobinautes et renforceront le lien à long terme entre l’application – et donc la marque – etl’utilisateur final.

Après avoir creusé ces données et échangé avec ses clients et partenaires, Connecthings, start-up spécialisée dans la « localisation augmentée », a listé les 5 tendances majeures du mobile qui dessineront 2019. Dès l’année prochaine, nous verrons un utilisateur plus mature et plus perspicace prendre le contrôle de son téléphone, maîtriser les nombreuses sollicitations et sa vie privée. Le pouvoir passera des régulateurs et des entreprises aux utilisateurs et aux organisations civiles exigeant plus de changements, plus rapidement.

1) Des utilisateurs plus avertis

Les utilisateurs téléchargent les applications à un rythme toujours plus effarant. Dans ce secteur, la concurrence est rude, et la clé du succès appartiendra à qui saura allier fidélisation, engagement et rétention de leurs utilisateurs. Il est donc important d’anticiper les tendances suivantes :
  • Les utilisateurs continueront à vouloir recevoir du contenu et des notifications, de manière moins fréquente mais davantage personnalisée et pertinente grâce à une meilleure maîtrise du contexte. Ils voudront pouvoir décider quelles informations ils veulent recevoir et quand – et ce même lorsqu’il s’agit de publicité ciblée.
  • Les utilisateurs continueront à valoriser des contenus plus riches, plus longs et plus pertinents (podcasts, vidéos) et/ou des expériences davantage visuelles (Instagramplutôt que Facebook, stories plutôt que fil d’actualité, vidéos et photos plutôt que posts).
  • Les utilisateurs continueront à se méfier des médias, traditionnels et sociaux, face à la montée et à la propagation rapide des « fake news ». Ils valoriseront davantage le contenu organisé et issu de sources plus éthiques ou responsables. L’intelligence humaine va reprendre le contrôle sur l’IA.
  • Davantage d’applications seront disponibles pour aider les utilisateurs à gérer le tempsqu’ils passent sur leur smartphone et sur certaines applications. L’addiction ausmartphone deviendra de moins en moins acceptable socialement.
  • Un « guide de bonne conduite vis-à-vis des smartphones » émergera à l’initiatived’organisations citoyennes, afin d’établir les grandes lignes d’un bon comportement enligne et mobile.
     
2) La 5G, un potentiel incommensurable
 
Nous n’en sommes encore qu’à ses débuts mais la 5G atteindra plus de 40% de la population mondiale d’ici 2024, d’après un dernier rapport Ericsson. La 5G n’affectera pas massivement le public en 2019 mais offrira plus d’opportunités aux utilisateurs, qui pourront accéder à davantage de contenu à la demande. Certaines catégories d’apps pourront déjà en bénéficieret l’expérience marketing sera également améliorée, mais l’impact sera surtout ressenti dansdes industries très spécialisées, telles que les véhicules autonomes.
 
3) Réglementations et lois sur la protection de la vie privée

Les réglementations, comprenant le règlement général sur la protection des données (RGPD) et la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs (CCPA) ont permisd’améliorer la transparence et le contrôle des données des utilisateurs. Mais nous ne voyonspour le moment qu’une infime partie de l’iceberg puisque les entreprises n’ont pas encore adopté une position ferme sur la stratégie à déployer.

Cela va prendre du temps mais les acteurs de la géolocalisation notamment se devront d’êtreen règle face aux nouvelles législations pour se conformer aux lois sur le respect de la vie privée des utilisateurs. En 2019, nous pourrions également voir une certification ISO pour lacollecte, le stockage et le partage de données, à l’instar des autres industries réglementées depuis les années 80, telles que les labels verts.
 
4) Tirer parti des applications mobiles pour améliorer sa productivité

En 2019, nous verrons des acteurs mondiaux dominer des catégories entières, allant au-delà de leur activité initiale : Uber, du service de voiture au transport mondial, Airbnb de la location d’un appartement au voyage, WeWork des espaces de coworking au développement de communautés globales/locales. Lorsque nous examinons leurs stratégies de croissance, on constate que la mobilité est au centre de leur développement. Tous tirent parti des capacités et de la commodité des applications mobiles pour résoudre les problèmes clients et rester au centre des préoccupations.

Les grandes entreprises migreront du logiciel de bureau au mobile et pourront même développer leurs propres applications pour améliorer la productivité, la communication et la connectivité entre leurs employés, en particulier dans un contexte international.
L’expérience « in-store » va également être améliorée. Les retailers, les restaurateurs (restauration rapide notamment) et les aéroports continueront d’améliorer le confort de leursutilisateurs pour leur apporter de nouvelles expériences.

Toutefois, le milieu du divertissement (musique, actualités...) va évoluer moins rapidement. En effet, les modèles commerciaux et l’expérience utilisateur n’ont pas évolué aussi vite queceux des autres catégories.
 
5) Les applications grand public seront les plus populaires

Les applications grand public les plus populaires sont celles qui relient les mondes physique et numérique : transports, achats, livraison, rencontres, santé... Les utilisateurs délaisseront les expériences en ligne uniquement pour adopter des relations plus authentiques avecd’autres personnes, produits et marques, et exigeront des applications axées sur la confidentialité et faisant appel à l’engagement contextuel.

A titre d’exemple, les applications Fintech - Venmo et Revolut (paiements), Acorn (épargne /retraite), Robinhood and Betterment (marché boursier) - ont toutes enregistré une croissance massive au cours de 2018. La simplification d'un aspect de la vie quotidienne va continuer de séduire les Millennials et la génération Z, désireux de contourner les banques traditionnelles (et dépassées) et de gérer leurs comptes, de démarrer leur plan d'épargne et d'investir dans leurs sociétés préférées par le biais de services fintech faciles à utiliser et adaptés à l’utilisation d’un smartphone.
 
Les applications mobiles font désormais partie intégrante de l'engagement et de la relation entre marques et utilisateurs. Elles ne remplaceront ni les sites internet ni les magasins physiques, mais offriront un accès unique aux marques via de nouveaux services ou expériences.

Aujourd’hui, nous vivons dans une économie mobile et à la demande, et les applications transforment les préférences des entreprises et des consommateurs. Mais pour que lesspécialistes du marketing réussissent, ils doivent s’adapter aux besoins des utilisateurs afin que les applications soient pertinentes et qu’elles intègrent le contexte dans leurs interactions quotidiennes.

Tags : 5g, connecthings, iot


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web


Inscription à la newsletter

Recherche



Calendrier Mobile Marketing