EcranMobile.fr : l'actualité du marketing mobile

Emmanuel Macron va changer de mobile


Micro revue aujourd'hui, tant je n'ai pas grand chose à me mettre sous la dent ce vendredi. Un nouveau téléphone à Noël pour le président français. La FTC, Apple, Google, et l'Arcom chonchonnent déjà contre Elon. Le retour au travail avant la fin de la pandémie impacte les résultats de Zoom



Teorem 2

Le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale modernise le téléphone ultrasécurisé du président Emmanuel Macron.

Capable de chiffrer en temps réel les conversations du président de la République il sera enrichi de plusieurs fonctionnalités qui faisaient défaut à Teorem 1 l'actuel téléphone présidentiel : écran tactile, possibilité d'avoir une liste de contacts, etc. Youhouuu

En plus de ce téléphone sur mesure,  Siècle digital  nous raconte comme le président de la République utilise des logiciels sécurisés pour le téléphone fixe ou la visioconférence mais aussi l'intranet, logiciels validés et maintenus par l'Anssi, ce qui se révèle une réelle gageure pour tenir le rythme technologique. 

Grogne dans le trio de géants

Twitter 2.0 par Musk risque bien de violer les règles de Google et d'Apple. Phil Schiller Vice président marketing de Apple a déjà quitté la plateforme et il y a des chances qu'elle soit tout simplement retirée de Play Store et App Store.

Récemment, Elon Musk a indiqué qu'il n'était pas satisfait des frais que Google impose aux applications comme Twitter. Il a également attiré l'attention de la division antitrust du ministère de la justice, et a abouti à ce qu'il mette son nez dans les règles de l'App Store, et son tax fee à  30 % .

Musk a également souligné que Google et Apple prélèvent 15 à 30 % du total des achats effectués sur Twitter. Cela peut affecter l'abonnement de 8 dollars à l'application et, par conséquent, les revenus de Twitter vont baisser. Les relations ordinairement bonnes avec Twitter risquent de se tendre. Un récap de l'atmosphère proposé par Digital Information World

Apple et Google bloquent toujours les applications qui enfreignent les règles de modération du contenu et dont le contenu est nuisible. Donc, si Elon Musk essaie de tenter de déplacer les lignes des directives données par Apple et Google, il y a de grandes chances que Twitter ne voie pas le jour sur ces deux systèmes.

La FTC suit de près le rachat de Twitter

Le récent rachat de Twitter par Elon Musk en fait le propriétaire d'une entreprise sous l'œil de l'agence antitrust et de protection des consommateurs du gouvernement américain jusqu'en 2042.

Ses licenciements massifs d'employés et de sous-traitants, et les démissions de hauts responsables de la protection de la vie privée et de la conformité, ont incité certains experts en sécurité à avertir que la plateforme est exposée à un risque accru de failles de sécurité dans le pire des cas.

La FTC a déclaré ce mois-ci dans un communiqué qu'elle "suit avec une profonde inquiétude les récents développements chez Twitter", et sept sénateurs démocrates ont demandé à l'agence d'enquêter.

Le non-respect du décret d'accord peut entraîner des centaines de millions de dollars d'amendes ou des plaintes et des ordonnances d'accord supplémentaires auprès des tribunaux fédéraux. Wired revient sur le passif houleux entre la FTC et Musk dans un article payant, qui s'appuie aussi sur le précédent facebook pour identifier les risques que le milliardaire encourt de ce côté. 
 

L'Arcom aussi prend la parole

On rapportait hier les propos d'Ursula von der Leyen sur l'obligation faite à Twitter de se conformer au RGPD malgré les innovations libertaires de Musk. Elle reportait la responsabilités aux régulateurs nationaux de demander des comptes à Twitter en la matière. 

Et, de fait, l'Arcom en France, nous rapporte ZD Net, a exprimé sa vive inquiétude auprès du PDG de Twitter quant à cette obligation de sécurisation

Zoom arrière

Emmanuel Macron va changer de mobile
Et on termine par un effet de bord du retour en arrière boomer du monde du travail.

En repromouvant le travail présentiel, partout dans le monde , après 700 jours passés à inciter tous les travailleurs à contribuer à la fortune des géants du web pendant 2 années de pandémie prise en compte comme un danger réel sur la santé, les effets se font sentir sur zoom, le logiciel plébiscité pour tenir les réunions en visioconférence. 

Les revenus de Zoom au troisième trimestre 2022, annoncés lundi, ont augmenté de 5 % en glissement annuel pour atteindre 1,1 Md$, mais au cours du trimestre précédent, les revenus totaux ont augmenté de 8 %. Le chiffre d'affaires de l'entreprise sur les trois derniers mois s'est élevé à 614,3 M$, en hausse de 20 % d'une année sur l'autre. Cependant, les revenus en ligne ont diminué de 9 % d'une année sur l'autre, totalisant 487,6 M$.

Un article à découvrir chez LeMondeinformatique

Voilà c'est tout pour ce vendredi, on se retrouve dimanche ou lundi pour la suite....

Link Liste


Le Podcast


Denis Verloes
Chef de projet web et mobile en agence et chez l’annonceur, depuis 2001. Développement de concepts... En savoir plus sur cet auteur

Vendredi 25 Novembre 2022
Lu 510 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Recherche Archives



Inscription à la newsletter