Ecran Mobile
Business

Cette année le Black Friday est un "Mobile Friday"

Rédigé par Ecran Mobile le Vendredi 27 Novembre 2020

Retrouvez la chronique "Mobile Business", réalisée par Jérôme Bouteiller, pour l'émission Smart Tech de Delphine Sabattier, sur la chaîne de télévision BSMART



👩🏻‍🦰 C’est l’heure de notre chronique Mobile Business avec Jérôme Bouteiller, d’Ecran Mobile. Cette semaine Jérôme vous vouliez revenir sur le Black Friday, un évènement de plus en plus « mobile first ».

 

🧔🏻Bonjour Delphine. Nous sommes le 27 Novembre et c’était théoriquement aujourd’hui que devait avoir lieu le Black Friday, dont la date a été repoussée par le gouvernement au 4 décembre prochain.

 

Pour rappel, le Black Friday est une fête commerciale, apparue aux Etats-Unis, pour préparer ThanksGiving, mais qui a été importée en France dans les années 2000, par les acteurs de l’internet, avant de s’étendre à tous les commerçants.

 

En 2019, le Black Friday était même devenue en France la première journée shopping de l’année, devant l’ouverture des soldes ou Noël, avec un record de plus de 56 millions de transactions par carte enregistrées en 24 heures.

 

👩🏻‍🦰 D’autres chiffres sur ce Black Friday ?

 

🧔🏻Selon une étude BVA/Orange, 62% des Français vont procéder à un achat pendant cette journée, avec de l’électronique comme les smartphones, de la mode et bien évidemment des jouets, pour donner un petit coup de main au Père Noël.

 

Et selon une étude du cabinet PwC, les consommateurs français ont prévu de dépenser un budget moyen de l'ordre de 245 euros, une enveloppe en hausse de +5% par rapport à 2019.

 

Enfin, en raison de la pandémie, plus de 70% des Français envisagent d’effectuer cette année leurs achats sur internet, alors que la proportion du e-commerce ne dépassait pas les 20% l’année dernière.

 

👩🏻‍🦰 Succès du E-commerce mais quid du M-commerce ?

 

🧔🏻Selon Médiamétrie, le mobile s’impose puisque plus des 2/3 des audiences des sites marchands se fait désormais depuis un smartphone ou une tablette.

 

Mais selon la Fevad, la fédération des professionnels du e-commerce, le mobile ne représentait en 2019 que 40% des transactions, preuve que le mobile était plus un outil de consultation ou de préparation de commande, qu’un véritable écran transactionnel, finaliser une vente.

 

Cependant, les usages des Français ont évolué pendant la pandémie et tout le monde s’attend à ce que la part du mobile dans les transactions franchisse cette année le cap symbolique des 50%, et que le e-commerce devienne « mobile first ».

 

👩🏻‍🦰 Le m-commerce est-il aussi fluide que le e-commerce ?

 

🧔🏻Non, sur mobile, les taux de conversion étaient historiquement 2 à 3 fois inférieurs à ceux observés sur ordinateur, avec en moyenne 1 achat toutes les 100 visites.

 

Les « irritants » de cet écran sont par exemple le temps de chargement. Selon Google, 53% des mobinautes abandonnent un site si une page met plus de 3 secondes à se charger. Sur un ordinateur, c’est 6 secondes 

 

L’autre problème du mobile, c’est la taille de l’écran, avec une lisibilité insuffisante, et parfois une ergonomie inadaptée à un usage essentiellement manuel. Il y a enfin la phase critique du paiement, avec la difficulté de saisir les nombreux numéros d’une carte bancaire.

 

Mais les choses sont en train de changer et les e-commerçants investissent énormément pour simplifier, pour fluidifier les parcours de leurs clients sur mobile.

 

👩🏻‍🦰 Quel futur pour le m-commerce ?

 

🧔🏻Et bien à court terme, il faut s’attendre à une réduction du « mobile gap » entre les usages - plus des 2/3 de l’audience se fait sur mobile-, et le business, avec aujourd’hui 50% des transactions sur cet écran. 

 

Dans les prochaines années, le mobile pourrait ainsi représenter plus de 3/4 des audiences et des transactions  pour les e-commerçants.

 

En Chine par exemple, le mobile représente déjà 80% des transactions. Et lors du dernier Single Day organisé le 11 Novembre dernier par Alibaba, la part de cet écran est même montée à près 90% des transactions. On ne parle plus de « mobile first » mais de « mobile only ».



A revoir sur BSMART
https://www.bsmart.fr/video/1913-smart-tech-emission-27-novembre-2020
 





A lire également
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus



Entretiens

Recherche



Inscription à la newsletter