Ecran Mobile
Technologies

Avec le CF-33, Panasonic fête les 20 ans de ses PC durcis "thoughbook"

Rédigé par Ecran Mobile le Mercredi 8 Mars 2017 | Lu 740 fois

Panasonic a profité de sa présence au Mobile World Congress de Barcelone pour fêter les 20 ans de sa gamme d'ordinateurs durcis "toughbook" mais également dévoiler deux nouveautés dont le CF-33



L'ordinateur portable devrait il être rebaptisé ordinateur mobile ? C'est en tout cas le sentiment qui s'impose au premier contact avec le CF-33, de Panasonic, présenté début Mars lors du Mobile World Congress de Barcelone.
 
Dernier né de la gamme Thougbook née en 1996, le CF-33 est un ordinateur portable qui n'est pas pensé pour rester posé sur un bureau. Résistant à l'eau (IP65) et aux chutes (jusqu'à 120 cm) et offrant jusqu'à 22 heures d'autonomie grâce à une double batterie optionnelle, ce nouveau PC durci s'adresse aux professionnels nomades, aux forces de vente, aux techniciens voire aux policiers ou aux militaires, ayant besoin d'une machine combinant robustesse et nomadisme.
 
Sur le plan technique, le CF-33 est motorisé par un processeur Intel Core i5 vPro de 7e génération, opte pour un écran tactile de 12 pouces QHD de 2160*1440 pixels très lumineux de 1.200cd/m2, une caméra 2 mpixels et s'appuie sur le système d'exploitation Windows 10. Sa connectivité de base inclut 3 ports USB 3.0, un port HDMI, une prise casque, un port Gigabit et une antenne Dual Pass-Through. Côté mémoire, la machine propose de 8 à 16 Go de RAM et de 128 à 512 Go de mémoire morte, exclusivement en SSD.
 
Outre ces caractéristiques, ce CF-33 se distingue des précédents Toughbooks par sa modularité. Son clavier peut facilement être retiré pour l'alléger (2,7 kg en mode notebook, 1,5 en mode tablette) et de nombreuses extensions sont disponibles telles qu'un port série, un lecteur de code-barre, un lecteur de carte à puce, un lecteur NFC, un lecteur d'empreintes digitales, un GPS ou encore un module 4G.
 
Pensée pour les professionnels,  cette machine offre en outre plusieurs fonctions intéressantes qui permettent de renforcer sa sécurité. En cas de contrôle biométrique, sa caméra infra-rouge est par exemple capable de distinguer un vrai visage humain de celui d'une simple photo. Idem pour son écran tactile, capable de distinguer des pressions différentes d'un stylet et ainsi d'authentifier une signature originale d'une simple contre façon.
 
Vendu à partir de 2990 euros en version tablette et 3350 en version notebook, le CF-33 est bien évidemment plus cher qu'un PC ordinaire mais il s'adresse à des professionnels conscients qu'une machine cassée ou en panne, peut retarder un chantier ou une mission, et entraîner des surcoûts largement supérieurs à ce tarif.
 
Revendiquant plus de 60% de parts de marché sur ce segment des machines "durcies" qui s'écoulent à quelques dizaines de milliers d'unités chaque année en France, Panasonic devrait donc rencontrer le succès avec ce CF-33 avec toutefois pour seul bémol de ne pas avoir séduit les professionnels du bâtiment, cible historique du constructeur japonais, mais qui préfèrent visiblement se satisfaire de machines  low cost inadaptées aux conditions rugueuses d'un chantier.

Tags : panasonic


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web


Inscription à la newsletter

Recherche