EcranMobile.fr : l'actualité du marketing mobile

​Benoît Bole, Link Mobility : « Le SMS est un canal complémentaire en période électorale »


DG France et COO Europe de l’Ouest de LINK Mobility, Benoît Bole rappelle que le SMS peut être un canal de communication complémentaire en période électorale.



Benoît Bole, DG France et COO Europe de l’Ouest de LINK Mobility
Benoît Bole, DG France et COO Europe de l’Ouest de LINK Mobility

Le SMS reste plébiscité par les marques mais est-il également utilisé à des fins électorales en France ?

BB - Oui, qu’il s’agisse d’élections locales ou nationales, le SMS peut être utilisé par des candidats pour la promotion d’un meeting, inviter des citoyens à une soirée d’échanges ou promouvoir son programme de campagne.

Mais ces SMS doivent être envoyés sur des bases importées disposant d’un consentement. L'obtention ou la location de contacts à des fins politiques reste interdite en France.
 
 

Quelles sont les bonnes pratiques dans le monde ? Pourquoi des candidats optent pour ces canaux ?

BB - Le SMS demeure un moyen de communication répandu à l’échelle internationale, y compris dans le format « Rich SMS » permettant l’intégration de liens vers des sites web.

Les cas d’usage sont les mêmes qu’en France avec également des campagnes de communication nationales invitant les citoyens à s’inscrire sur des listes électorales ou à aller voter au cours des élections.
 
Dans le domaine du marketing comme de la politique, le SMS est apprécié pour sa simplicité, sa rapidité et son efficacité, avec des taux d’ouverture qui restent largement supérieurs à ceux observés par d’autres canaux.
 
Pour maximiser l'impact d’une campagne SMS, il est donc recommandé de suivre ces lignes directrices :
  • S’identifier clairement : Utiliser un expéditeur reconnaissable pour instaurer la confiance.
  • Rédiger un message percutant : Privilégier un contenu direct, clair, précis et concis pour capter l'attention.
  • Choisir le bon timing : Il est important d’envoyer le message au bon moment, en tenant compte de la durée de vie limitée d'un SMS (environ 48 heures).
  • Inclure un "Call to Action" clair pour favoriser l'engagement des destinataires.
  • Gérer les désabonnements : Respecter l'obligation légale de permettre aux destinataires de se désinscrire facilement.
  • Maîtriser la fréquence d'envoi : Éviter une sur sollicitation qui pourrait être perçue comme de la pression marketing et entraîner des désabonnements
 
 

​En France, pourrait on anticiper la fin des programmes imprimés envoyés par la poste au profit de formats digitaux ?

BB - Les supports imprimés restent plébiscités par les citoyens pour découvrir un programme ou glisser un bulletin dans une urne. Mais ils sont chers à fabriquer et compliqués à distribuer, notamment pour des campagnes très courtes comme ces éléctions législatives.

Le SMS, le Rich SMS et demain le RCS apparaissent ainsi comme des canaux de communication complémentaires, et rapides à déployer.

Jérôme Bouteiller
Pionnier de la presse en ligne avec le lancement de NetEconomie.fr en 1999, Jérôme Bouteiller est... En savoir plus sur cet auteur


Vendredi 28 Juin 2024


Nouveau commentaire :
Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Recherche Archives



Inscription à la newsletter