Ecran Mobile
Communiqués

Renaissance de Nokia : le fournisseur finlandais bénéficie-t-il déjà de l’absence de Huawei ?

le Mercredi 14 Octobre 2020



LONDRES, BOSTON, TORONTO, NEW DELHI, PÉKIN, TAIPEI et SÉOUL--(BUSINESS WIRE)--Nokia est l’un des pionniers du secteur de la téléphonie mobile, mais la société a rencontré des difficultés ces dernières années. Sa division Accès mobile reste très modeste par rapport à ses autres unités d'exploitation, et n’a pas encore profité pleinement des avantages liés à l’acquisition d’Alcatel-Lucent en 2016. À l’évidence, le processus visant à transformer Nokia, pour que la société passe du statut de fournisseur d'infrastructures axé uniquement sur le mobile à celui d’acteur plus généraliste des infrastructures de communications de bout en bout, a pris plus longtemps que prévu.


Cependant, Counterpoint Research pense que Nokia semble à présent globalement sur la voie d’un redressement à court terme, bien qu’il existe des risques. En particulier, comme Huawei a été interdite sur plusieurs marchés, Nokia doit démontrer qu’elle est en mesure d’augmenter sa part du marché des réseaux d'accès radio (RAN) au cours des prochains mois, dans un contexte de concurrence accrue de la part de Samsung Networks et d’arrivée d’une série de nouveaux acteurs sur le marché des réseaux d'accès radio ouverts (open RAN).

« En dépit du fait que la perte du contrat Verizon aux États-Unis a été frustrante, l’entreprise a remporté plusieurs contrats RAN depuis, dont un contrat majeur pour remplacer Huawei chez BT », a déclaré Gareth Owen, directeur de recherche associé chez Counterpoint Research. « Un élément peut-être tout aussi important, et une indication pour l'avenir, est le fait que la société a remporté plusieurs contrats non RAN stratégiques auprès d’un certain nombre d’acteurs de grande notoriété cette année. Je m’attends à ce que cette tendance s’accélère au cours de l’année à venir », a-t-il ajouté.

Avec une évaluation stratégique déjà en cours, il y aura des changements chez Nokia en 2021 alors que son nouveau PDG, Pekka Lundmark, met en œuvre sa vision consistant à repositionner la société pour l'avenir. Counterpoint Research pense que Nokia doit de toute urgence accroître ses investissements dans la R&D, en particulier dans la 5G, et doit notamment résoudre tous les problèmes de qualité et de performance des produits pour la 5G. « En dehors de sa division Réseaux principale, la société doit davantage mettre l’accent et accroître ses investissements dans ses divisions Logiciels et Entreprise afin de bénéficier de deux grandes tendances : la migration vers les logiciels natifs sur le Cloud et la révolution de l’automatisation baptisée Industrie 4.0. Cela doit inclure des acquisitions », a affirmé Peter Richardson, vice-président du département Recherche chez Counterpoint Research. « Nokia doit par ailleurs résolument mettre l’accent sur le développement de nouvelles activités basées sur les services 5G, fondées sur des technologies émergentes comme le découpage de réseau (network slicing) et l’informatique en périphérie (edge computing), en partenariat avec d’importants fournisseurs de services de communication et partenaires industriels », a-t-il ajouté.

Toutefois, il ne sera pas facile de financer cet investissement. Nokia devra vendre une partie de ses actifs et envisager d’autres options de financement et stratégiques.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Contacts

Gareth Owen

Counterpoint Research



Source : http://www.businesswire.com/news/home/202010140057...


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veille Twitter | Communiqués | Web Review