Ecran Mobile
Communiqués

HPE dévoile ses prédictions pour 2021 : 5G, HPC, cloud hybride et opportunités channel à l’honneur

le Lundi 18 Janvier 2021



PUTEAUX, France--(BUSINESS WIRE)--Si personne n'a pu prévoir les perturbations provoquées en 2020 par la COVID-19, nous avons très tôt anticipé la manière dont elles allaient affecter le monde de la technologie. Notre CEO Antonio Neri avait d’ailleurs pressenti que la pandémie aurait pour effet d’accélérer le calendrier de l’évolution technologique, avis depuis partagé par d'autres dirigeants d’entreprises technologiques. Réaliser des prédictions est toujours un exercice périlleux, surtout dans un contexte aussi complexe que celui que nous vivons. En voici néanmoins quelques-unes pour donner un aperçu de ce que sera 2021.


L'adoption de la 5G sera déterminée par les applications commerciales

La 5G représente bien plus que des téléchargements plus rapides pour les particuliers, ces derniers ne pouvant d’ailleurs pas être à l’origine des milliards de dollars nécessaires au déploiement des réseaux 5G. Les opérateurs déploieront donc rapidement des services 5G pour les entreprises en 2021, source de revenus bien plus importants, et développeront de nouveaux services professionnels innovants.

La 5G représente une excellente occasion pour les opérateurs de fournir de nouveaux services cloud à la périphérie du réseau, d’autant que certaines applications sont particulièrement adaptées comme l'analyse vidéo, la réalité virtuelle ou encore les jeux. Ces applications qui nécessitent de faibles latences, une bande passante optimisée ou des exigences de sécurité particulières peuvent être hébergées sur une infrastructure cloud proche de l'utilisateur. Si l’on prend l’exemple d’une voiture connectée communiquant avec un feu de circulation ; une faible latence est cruciale et ces données n'ont donc pas besoin d'être transférées à des centaines de kilomètres dans un datacenter, ni même d’y être stockées car l'information n'est requise que pendant 30 secondes. Les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs de services cloud s'empresseront de proposer des services cloud à la périphérie via le réseau 5G, ne serait-ce que pour réaliser un retour sur leur investissement.

Nous verrons également apparaître des réseaux centraux 5G en 2021 qui permettront aux opérateurs de découper virtuellement les réseaux. Cela aura pour effet de pouvoir exploiter la pleine puissance de la 5G en garantissant de très faibles latences, mais aussi de mieux facturer (voire plus) les entreprises qui utiliseront cette technologie.

Tirer parti de la technologie de l’exascale dans les datacenters

Le premier système exascale sera disponible en 2021. Cela constitue le prochain bond en avant dans le domaine des supercalculateurs et offrira des performances cinq à dix fois supérieures à celles d'aujourd'hui. La simulation et la modélisation à l'échelle de l'exascale permettront de prendre en compte un volume encore plus important de données complexes et de les transformer en modèles numériques plus fiables et pertinents. Toutefois, 99 % des entreprises n'auront pas besoin d'un système exascale pour leurs travaux d'analyse, d'IA, d'ingénierie, de science des données ou de modélisation.

En revanche, nous pensons que toutes les entreprises disposeront à l'avenir de systèmes utilisant les mêmes technologies que celles conçues pour les superordinateurs pour prendre en charge leurs applications à forte intensité de données. Avec un seul serveur, les entreprises pourront travailler avec des algorithmes encore plus complexes et avancés pour permettre leur transformation numérique et accélérer l'innovation. Les technologies de cette « ère de l'exascale » repousseront les limites de la science en accélérant la découverte de médicaments ou affinant les prévisions climatiques extrêmes, mais permettra également à chaque entreprise de mieux tirer parti de ses données pour prendre de meilleures décisions commerciales.

Le cloud hybride concrétisera le concept de « cloud everywhere »

La notion de « cloud everywhere » est une évolution naturelle qui découle des premières mises en œuvre de centres de données définies par des logiciels, de l'évolution de l'IaaS basée sur la communauté open-source et de l'essor des plateformes de cloud public et des plateformes de conteneurs actuelles. Le « cloud everywhere » suggère que les valeurs commerciales et les avantages des modèles de services de cloud public peuvent désormais être disponibles dans un environnement sur site, en exploitant tous les avantages de l'informatique sur site en matière de sécurité, de conformité et de latence améliorée. Ces services cloud font partie d'une solution sur site, conçue pour fournir des capacités innovantes, disponible dans un modèle de consommation et déployée n'importe où, de la périphérie à votre centre de données, en passant par une installation de colocation. C'est l'essence même du « cloud everywhere », rendu possible par le développement du cloud hybride.

L'approche hybride du cloud était auparavant considérée comme un tremplin vers une mise en œuvre du cloud. Aujourd'hui, les entreprises constatent qu'une approche hybride est plus logique, tant stratégiquement qu’économiquement. Selon IDC, 70 % des applications et des données des entreprises restent en dehors du cloud public. En raison de la latence des données, de l'enchevêtrement des applications ou pour des raisons de sécurité et de conformité ; de plus en plus d'organisations de tous les secteurs d'activité souhaitent conserver leurs données sur place. Dans le même temps, les fournisseurs de cloud public imposent parfois des frais à la sortie de données ou des verrouillages qui restreignent les possibilités des entreprises. Dans cette optique, 2021 verra encore plus d’entreprises adopter une approche hybride.

Avec le cloud hybride, les entreprises adopteront plus souvent une stratégie tournée vers le modèle « as a service » pour pouvoir suivre et adapter leur manière de consommer les ressources technologiques. Au-delà des avantages d'un modèle de paiement à l'utilisation, les DSI recherchent l'expérience du cloud sur site et souhaitent avoir la possibilité de surveiller leur infrastructure et leur utilisation grâce à des compteurs avancés, des analyses en temps réel et des analyses de coûts. A compter de 2021, d’avantage d’organisations favoriseront ces capacités de mesure, de transparence des coûts et l’existence d’une interface utilisateur de type cloud dans leurs activités de service.

De nouvelles opportunités pour le secteur Channel

En 2020, les distributeurs ont su répondre rapidement aux besoins de leurs clients tout en adaptant leurs propres organisations à la « nouvelle normalité ». Des fournisseurs comme HPE ont mis à la disposition de leurs partenaires de distribution un large éventail de certifications de vente virtuelle, d'apprentissage virtuel et de certifications de vente, de démonstrations et de possibilités d'habilitation pour poursuivre la dynamique des ventes à distance. En 2021, les partenaires de distribution exploiteront ces ressources pour affiner leur expertise et profiter des opportunités commerciales.

Les MSP continueront à connaître une demande croissante, d'autant que de plus en plus de clients adoptent un modèle de cloud hybride. Comparé aux grands fournisseurs de cloud publics, les fournisseurs de services offrent bien souvent une connaissance approfondie des spécificités des entreprises et de la gouvernance locale (en particulier dans les régions où la souveraineté des données est une préoccupation). Dans de nombreux cas, les MSP offrent également une expérience client plus personnalisée.

Les segments des PME et du marché intermédiaire devraient constituer une priorité pour les distributeurs technologiques au cours de l'année 2021. Les PME sont de plus en plus intéressées par l'investissement dans les technologies de l'information afin d'accélérer leurs transformations numériques, de tirer profit des données et d'améliorer l'expérience des employés. Ce qui les rendra plus compétitives et les aidera à se remettre de la pandémie. De nombreuses PME ont également eu besoin de technologies spécifiques et de solutions rapides pour leur infrastructure au début de 2020 afin de s'adapter aux demandes changeantes des entreprises suite à la pandémie mondiale COVID-19. En 2021, elles réévalueront les solutions réellement nécessaires pour leurs infrastructures à long terme, ce qui suscitera des investissements technologiques potentiels à saisir pour les partenaires.

A propos de Hewlett Packard Enterprise

Hewlett Packard Enterprise est une entreprise mondiale proposant des plateformes allant de la périphérie du réseau au cloud (« Edge to Cloud »), sous forme de service, pour aider ses clients à obtenir plus rapidement des résultats en libérant partout la valeur de toutes leurs données. S’appuyant sur des décennies consacrées à réinventer le futur et à innover afin de faire progresser nos modes de vie et de travail, HPE commercialise des technologies innovantes, ouvertes et intelligentes, offrant une expérience homogène dans tous les environnements cloud et périphériques, pour permettre à ses clients de développer de nouveaux modèles économiques et modes d’engagement et d’améliorer leur performance opérationnelle.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.hpe.com.


Contacts

Contacts Presse

HPE France
Benjamin Lesueur
Media and Analyst Relations Manager
Benjamin.Lesueur@hpe.com
+33 7 50 15 34 42

Omnicom PR Group pour HPE France
France.HPE@omnicomprgroup.com
Inès Marotte : +33 6 89 84 40 32
Alexandre Ménard : +33 6 20 69 32 65



Source : http://www.businesswire.com/news/home/202101180052...


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veille Twitter | Communiqués | Web Review



Entretiens

Recherche



Inscription à la newsletter