Ecran Mobile
Communiqués

EUTELSAT COMMUNICATIONS : RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2019-20

le Vendredi 14 Février 2020



  • Premier semestre en ligne avec les attentes
  • Amélioration de la tendance de chiffre d’affaires des activités opérationnelles au deuxième trimestre
  • Niveau élevé de rentabilité avec une marge d’EBITDA de 78% à taux de change constant
  • Lancement d’EUTELSAT KONNECT et commande d’EUTELSAT 10B soutenant la stratégie de Connectivité
  • Tous les objectifs financiers sont confirmés pour l’année en cours et les années à venir
  • Génération de cash-flow élevée sécurisant le dividende

PARIS--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:


Le Conseil d’administration d’Eutelsat Communications (Paris:ETL) (ISIN : FR0010221234 - Euronext Paris : ETL), s’est réuni hier sous la présidence de Dominique D’Hinnin et a arrêté les comptes semestriels au 31 décembre 2019.

Informations financières clés

 

6 mois clos le 31/12/2018

6 mois clos le 31/12/2019

Variation

Compte de résultat

 

 

 

Chiffre d’affaires – M€

658,1

636,6

-3,3%

Chiffre d’affaires des Activités opérationnelles – M€

660,4

635,8

-3,7%

Chiffre d’affaires des Activités opérationnelles à périmètre et taux constants – M€

658,7

626,1

-4,9%

EBITDA1 - M€

518,4

495,5

-4,4%

Marge d’EBITDA - %

78,8

77,8

-1,0 pt

Marge d’EBITDA à taux de change constant - %

78,8

77,9

-0,9 pt

Résultat net attribuable au Groupe – M€

150,4

140,7

-6,4%

Structure financière

 

 

 

Cash-flow libre discrétionnaire2 – M€

225,3

107,9

-52,1%

Cash-flow libre discrétionnaire selon la définition des objectifs financiers – M€

236,1

104,5

-55,7%

Dette nette - M€

3 304,3

3 234,8

-69,5 M€

Dette Nette / EBITDA - X

3,1

3,2

+0,1 pt

Carnet de commandes – Mds €

4,6

4,3

-5,7%

Rodolphe Belmer, Directeur Général, a commenté : « Le chiffre d’affaires du premier semestre a été conforme à nos attentes, avec une amélioration de la tendance au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre et une stabilisation sur une base séquentielle. Malgré la baisse du chiffre d’affaires, nous avons maintenu un niveau de rentabilité parmi les meilleurs de l’industrie, avec une marge d’EBITDA de 78%. Ces derniers mois ont été marqués par plusieurs accomplissements pour développer nos relais de croissance : le lancement d’EUTELSAT KONNECT, qui apporte de la capacité sur l’Afrique et l’Europe et marque une étape importante dans notre stratégie de Connectivité et la commande d’EUTELSAT 10B avec des engagements fermes sur un tiers de la capacité HTS, soulignant la forte demande sur le marché de la mobilité.

Le reste de l’année bénéficiera de plusieurs éléments favorables en termes de chiffre d’affaires, notamment la charge utile EGNOS sur EUTELSAT 5 West B et la capacité incrémentale sur EUTELSAT 7C, ce qui nous amène à réaffirmer notre objectif de chiffre d’affaires pour l’exercice 2019-20. Tous les autres objectifs financiers sont également confirmés, notamment l’objectif de cash-flow libre discrétionnaire pour l’exercice 2021-22 permettant de couvrir largement le dividende. Par ailleurs, d’ici l’exercice 2022-23, l’essentiel de notre cycle de renouvellement de capacité satellitaire sera achevé, ce qui nous donnera une plus grande flexibilité pour soutenir la génération de cash-flow et la rémunération des actionnaires sur le long terme. »

1 Résultat opérationnel avant dotations aux amortissements, dépréciation d’actifs et autres produits (charges) opérationnelles.
2 Flux de trésorerie provenant des opérations d’exploitation - Investissements « cash » - Intérêts et autres frais financiers payés nets des produits d’intérêts reçus.

Ce communiqué contient des chiffres provenant des Etats financiers consolidés semestriels. Les Etats financiers consolidés semestriels, établis selon le référentiel IFRS, ont fait l’objet d’un examen limité par les commissaires aux comptes de la société, ont été revus par le Comité d’Audit le 12 février 2020 et arrêtés par le Conseil d’administration d’Eutelsat Communications le 13 février 2020.

L’EBITDA, la marge d’EBITDA, le ratio Dette Nette / EBITDA, les investissements Cash et le Cash-flow libre discrétionnaire sont des Indicateurs Alternatifs de Performance dont la définition et le calcul figurent en annexe 3 du présent communiqué.

FAITS MARQUANTS

Un chiffre d’affaires des activités opérationnelles en baisse de 4,9% en comparable par rapport à l’année précédente, avec une amélioration de la tendance au deuxième trimestre (-3,7%) par rapport au premier (-6,2%) et une stabilisation du chiffre d’affaires d’un trimestre sur l’autre. L’objectif de chiffre d’affaires est confirmé pour l’exercice 2019-20.

Une rentabilité soutenue avec une marge d’EBITDA de 78% malgré la baisse du chiffre d’affaires.

La poursuite des efforts visant à générer du cash-flow libre

  • Cash-flow libre du premier semestre en ligne : le second semestre bénéficiera de la réduction sécurisée des intérêts payés de 64 millions d’euros et du produit de l’assurance d’EUTELSAT 5 West B
  • Lancement du programme d’économies de coûts « LEAP 2 » avec pour objectif de générer des économies de 20 à 25 millions d’euros d’ici l’exercice 2021-22
  • Objectif de cash-flow libre discrétionnaire d’environ 500 millions d’euros en juin 2022 confirmé

Une rémunération substantielle des actionnaires avec un dividende de 1,27 euro par action versé au cours du premier semestre et le lancement du programme de rachat d’actions au second semestre.

L’entrée en service du satellite EUTELSAT 7C qui apporte de la capacité incrémentale sur le marché dynamique d’Afrique subsaharienne.

Des progrès sur les futurs leviers de croissance avec :

  • Le lancement réussi d’EUTELSAT KONNECT qui apporte de la capacité incrémentale sur l’Afrique et l’Europe pour le Haut Débit Fixe et marque une première étape de notre stratégie de retour à la croissance ;
  • La commande d’EUTELSAT 10B avec des engagements fermes de capacité de Panasonic et Gogo sur un tiers de la capacité HTS, soulignant la forte demande sur le marché de la Mobilité ;
  • La pose des premiers jalons de notre stratégie IoT, qui ajoute un troisième levier à notre stratégie de Connectivité, avec la commande des premiers nanosatellites ELO et le déploiement du service clé en main IoT FIRST.

ANALYSE DU CHIFFRE D’AFFAIRES3

En millions d’euros

6 mois clos déc. 2018

6 mois clos déc. 2019

Variation

Réelle

Comparable4

Broadcast

394,4

389,4

-1,3%

-1,6%

Données & Vidéo Professionnelle

103,6

87,8

-15,3%

-17,3%

Services aux gouvernements

81,8

78,3

-4,3%

-7,8%

Haut Débit Fixe

40,5

39,1

-3,3%

-4,4%

Connectivité Mobile

40,0

41,2

+3,0%

-0,6%

Total Activités opérationnelles

660,4

635,8

-3,7%

-4,9%

Autres Revenus5

(2,3)

0,9

Ns

Ns

Total

658,1

636,6

-3,3%

-4,7%

Taux de change EUR/USD

1,16

1,11

 

3 Les contributions de chaque application au chiffre d’affaires sont calculées hors « Autres Revenus ».
4 A taux de change et périmètre constants. La variation est calculée comme suit : i) le chiffre d’affaires en dollars U.S. du S1 2019-20 est converti au taux du S1 2018-19 ; ii) le chiffre d’affaires du S1 2018-19 est retraité de la contribution d’EUTELSAT 25B dont la cession a eu lieu en août 2018.
5 Les « Autres Revenus » incluent principalement certaines indemnités liées au règlement de litiges commerciaux, l’effet de couverture de change du chiffre d’affaires euros/dollars, la rémunération de services de conseil ou d’ingénierie fournis à des tiers, ainsi que des indemnités de fin de contrat.

Le chiffre d’affaires total du premier semestre de l’exercice fiscal 2019-20 ressort à 637 millions d’euros, en baisse de 3,3% sur une base publiée et de 4,7% sur une base comparable.

Le chiffre d’affaires des cinq activités opérationnelles (hors Autres Revenus) s’établit à 636 millions d’euros, en baisse de 4,9% sur une base comparable compte tenu d’un effet périmètre négatif à hauteur d’environ 0,3 point (effet de la cession de la participation d’Eutelsat dans le satellite EUTELSAT 25B en août 2018) et d’un effet de change positif d’environ 1,5 point.

Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre ressort à 319 millions d’euros, en baisse de 1,2% sur une base publiée et de 3,4% sur une base comparable. Le chiffre d’affaires des cinq activités opérationnelles s’établit à 319 millions d’euros, en baisse de 3,7% sur douze mois et en hausse de 0,4% par rapport au trimestre précèdent sur une base comparable.

Sauf indication contraire, toutes les variations mentionnées ci-dessous sont sur une base comparable (à périmètre et taux de change constants).

Broadcast (61% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires de l’application Broadcast ressort à 389 millions d’euros, soit un repli de 1,6% sur un an. Il reflète notamment la fin d’un contrat avec un télédiffuseur en Afrique subsaharienne ainsi que l’effet du retour de quelques répéteurs en Russie.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 195 millions d’euros, en baisse de 1,5% sur un an. Il est stable par rapport au trimestre précédent.

Au 31 décembre 2019, les satellites d’Eutelsat diffusaient 6 879 chaînes, en baisse de 2,7% sur un an. Le nombre de chaînes en Haute Définition s’établit à 1 605 contre 1 500 un an plus tôt, en croissance de 7%, et représente 23,3% des chaînes contre 21,2% un an plus tôt.

Sur le plan commercial, en Europe, un contrat pluriannuel portant sur de la capacité opérée à partir de la position orbitale HOTBIRD pour diffuser le contenu en clair de RTVE a été conclu, illustrant l’attractivité de HOTBIRD en tant que pôle majeur de télédiffusion en couverture de l’Europe et du Moyen-Orient. En Afrique, deux contrats pluriannuels ont été signés pour de la capacité à la position orbitale 7° Est : un contrat avec Orao Telecom Congo comprenant également un accord de services pour Eutelsat CIRRUS, la solution hybride satellite/OTT, et un contrat avec AfricaXP comprenant également de la capacité à 16° Est.

Le chiffre d’affaires du second semestre devrait bénéficier de l’entrée en service du satellite EUTELSAT 7C fin janvier, apportant de la capacité incrémentale en Afrique subsaharienne. En revanche, comme attendu, ils seront affectés par la perte de capacité sur EUTELSAT 5 West B entraînant l’arrêt de certains services à 5° Ouest.

Données & Vidéo Professionnelle (14% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires ressort à 88 millions d’euros, en baisse de 17,3% sur un an. La performance de cette application continue de refléter la pression sur les prix dans un environnement très concurrentiel et a également été affectée par les pertes de volumes au premier trimestre en Amérique latine pour la partie Données.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 45 millions d’euros, en baisse de 14,9% sur un an et en hausse de 3,3% par rapport au trimestre précédent, avec une amélioration des volumes sur une base séquentielle.

Le second semestre devrait bénéficier d’une base de comparaison plus facile.

Services aux gouvernements (12% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires ressort à 78 millions d’euros, en repli de 7,8% sur un an, reflétant l’effet report des campagnes de renouvellement avec l’administration américaine des 18 derniers mois.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’établit à 39 millions d’euros, en baisse de 4,6% sur un an et de 1,7% par rapport au trimestre précèdent.

Le chiffre d’affaires du second semestre bénéficiera de la contribution de la charge utile du système européen de navigation par recouvrement géostationnaire (EGNOS) GEO-3, hébergée sur le satellite EUTELSAT 5 West B et de la relocalisation d’EUTELSAT 7A.

Haut Débit Fixe (6% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires ressort à 39 millions d’euros, en baisse de 4,4% sur un an. En Europe, le PPP (programme de partenariats privilégiés) poursuit sa montée en puissance et s’étend progressivement à de nouvelles zones géographiques, mais l’activité reste limitée par un manque de capacité sur les marchés à forte demande et par le déclin des distributeurs traditionnels. En Afrique, le chiffre d’affaires reste modeste à ce stade et l’accent est mis sur l'expérimentation de différents modèles de distribution dans un nombre limité de pays.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 19 millions d’euros, en baisse de 5,5% sur un an et de 3,8% par rapport au trimestre précédent.

L’entrée en service de KONNECT au cours de l’exercice 2020-21 permettra d’exploiter le plein potentiel du Haut Débit Fixe en Afrique et de fournir une capacité incrémentale particulièrement nécessaire en Europe.

Connectivité Mobile (6% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires ressort à 41 millions d’euros, en baisse de 0,6% sur un an. La montée en puissance des contrats de capacité sur KA-SAT et de la mobilité maritime, ainsi que la contribution du contrat avec UnicomAirNet sur le satellite EUTELSAT 172B ont compensé l’effet de la fin d’un contrat temporaire de capacité régulière advenu au cours de l’exercice 2018-19.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 22 millions d’euros, et comprend le rattrapage d’un élément exceptionnel négatif comptabilisé au premier trimestre pour environ un million d’euros. Le chiffre d’affaires est ainsi en hausse de 7,1% sur un an et de 8,2% par rapport au trimestre précédent.

Le second semestre devrait bénéficier de la concrétisation d’opportunités commerciales. A plus long terme, les engagements fermes de Gogo et Panasonic pour de la capacité HTS sur le satellite EUTELSAT 10B illustrent une forte demande sur le marché de la mobilité.

Autres Revenus

Au premier semestre, les Autres Revenus s’élèvent à 0,9 million d’euros contre (2,3) millions d’euros un an plus tôt. Ils incluent une contribution négative de (5,1) millions d’euros liée aux opérations de couverture de change euros/dollars contre (7,1) millions d’euros un an plus tôt.

REPETEURS OPERATIONNELS ET UTILISES

Au 31 décembre 2019, le nombre de répéteurs opérationnels s’établit à 1 387 unités, en baisse de 32 unités sur un an, reflétant la fin de vie en orbite stable du satellite EUTELSAT 12 West B. Le nombre de répéteurs opérationnels est stable par rapport à fin juin 2019.

Le nombre de répéteurs utilisés s’élève à 966 unités, en baisse de quatre unités sur un an principalement en raison de la fin de vie en orbite stable d’EUTELSAT 12 West B. Par rapport à fin juin, le nombre de répéteurs utilisés a augmenté de six unités.

Le taux de remplissage s’établit ainsi à 69,7% contre 68,3% un an plus tôt et 69,2% à fin juin 2019.

 

31 déc. 2018

30 juin 2019

31 déc. 2019

Nombre de répéteurs opérationnels6

1 419

1 387

1 387

Nombre de répéteurs utilisés7

970

960

966

Taux de remplissage

68,3%

69,2%

69,7%

Note : données calculées sur la base du nombre de répéteurs équivalents 36 MHz hors capacité HTS et satellites en orbite inclinée.

CARNET DE COMMANDES

Le carnet de commandes8 s’établit à 4,3 milliards d’euros au 31 décembre 2019 contre 4,6 milliards d’euros un an plus tôt et 4,4 milliards d’euros à fin juin 2019. Le carnet de commandes inclut désormais les engagements fermes de capacité sur le satellite EUTELSAT 10B récemment commandé.

Le carnet de commandes équivaut à 3,3 fois le chiffre d’affaires de l’exercice 2018-19 et le Broadcast représente 68% du total.

6 Nombre de répéteurs sur les satellites en orbite stable, hors capacité de secours
7 Nombre de répéteurs utilisés sur les satellites en orbite stable.
8 Le carnet de commandes représente le chiffre d’affaires futur correspondant aux contrats d’attribution de capacité ou de services (y compris les contrats pour les satellites en cours d’approvisionnement).

 

31 déc. 2018

30 juin 2019

31 déc. 2019

Valeur des contrats (en milliards d’euros)

4,6

4,4

4,3

En année de chiffre d’affaires de l’exercice précèdent

3,3

3,3

3,3

Poids de l’application Broadcast

74%

72%

68%

RENTABILITE

L’EBITDA s’élève à 496 millions d’euros au 31 décembre 2019 contre 518 millions d’euros un an plus tôt, en baisse de 4,4%. La marge d’EBITDA s’établit à 77,8% (77,9% à taux de change constant), comparé à 78,8% l’année précédente, ce qui reflète la baisse du chiffre d’affaires ainsi que la hausse des coûts liés à l’application de Haut Débit Fixe, qui est partiellement compensée par une forte discipline en matière de coûts sur les activités historiques.

A ce stade, le plan d’économies de coûts « LEAP 2 », qui vient tout juste d’être lancé et qui a pour objectif de générer des économies additionnelles de 20 à 25 millions d’euros d’ici 2021-22, n’a pas encore généré d’économies.

Le résultat net attribuable au Groupe ressort à 141 millions d’euros, comparé à 150 millions d’euros un an plus tôt, soit une baisse de 6,4%. Il représente une marge nette de 22%. Ceci reflète :

  • Une légère hausse des dotations aux amortissements ((263) millions d’euros au 31 décembre 2019 contre (258) millions d’euros un an plus tôt) ;
  • D’autres produits opérationnels de (8) millions d’euros contre un produit de +36 millions d’euros un an plus tôt qui incluait la plus-value liée à la cession de la part d’Eutelsat dans le satellite EUTELSAT 25B ;
  • Un résultat financier de (41) millions d’euros (contre (53) millions d’euros un an plus tôt), reflétant principalement l’effet positif des refinancements obligataires de l’exercice précèdent ;
  • Un taux d’impôt de 18% (contre 35% un an plus tôt) qui reflète le changement des règles en matière de territorialité de l’impôt sur les sociétés applicables aux entreprises exploitant des satellites de communication.

FLUX DE TRESORERIE

Au premier semestre 2019-20, les flux de trésorerie provenant des opérations d’exploitation ressortent à 353 millions d’euros, soit 25 millions d’euros de moins qu’un an plus tôt. Ceci reflète notamment la baisse de l’EBITDA et une base de comparaison défavorable pour la variation du fonds de roulement, qui ont plus que compensé l’effet positif du changement de traitement fiscal.

Les investissements « cash » se sont élevés à 189 millions d’euros contre 130 millions d’euros l’année dernière. Les investissements « cash » au second semestre reflèteront toutefois le produit de l’assurance d’EUTELSAT 5 West B.

Les intérêts et autres frais financiers payés nets des produits d’intérêts reçus ressortent à 57 millions d’euros contre 24 millions d’euros un an plus tôt, reflétant un changement dans le calendrier des paiements de coupons par rapport à l’année dernière suite au refinancement de deux obligations au cours de l’exercice 2018-19. Le second semestre verra ainsi une réduction mécanique de 64 millions d’euros des paiements de coupons par rapport au second semestre de l’exercice précèdent, ce qui entraînera une réduction substantielle de ce poste sur l’ensemble de l’exercice.

Le cash-flow libre discrétionnaire ressort ainsi à 108 millions d’euros sur une base publiée. Selon la définition des perspectives financières9, il s’établit à 105 millions d’euros, en baisse de 132 millions d’euros ou 56%.

STRUCTURE FINANCIERE

L’endettement net ressort à 3 235 millions d’euros au 31 décembre 2019, en hausse de 162 millions d’euros par rapport à fin juin 2019. Cette évolution reflète, d’une part, les 108 millions d’euros de cash-flow libre discrétionnaire générés au premier semestre et un encaissement lié aux changements de périmètre pour 55 millions d’euros10, et d’autre part, le paiement de 316 millions d’euros de dividende. D’autres éléments (principalement liés aux contrats de crédit export, de location financement et à d’autres facilités bancaires ainsi qu’à l’évolution de la part change du cross-currency swap) ont généré un décaissement net de 9 millions d’euros.

9 taux de change constant et hors impact de la cession d’EUTELSAT 25B sur l’exercice 2018-19
10 Deuxième moitié du paiement d’EUTELSAT 25B net de l’acquisition d’une participation dans Broadpeak

Le ratio d’endettement net rapporté à l’EBITDA s’établit ainsi à 3,2 contre 3,1 à fin décembre 2018. Pour rappel, le mois de décembre représente généralement un pic dans le profil annuel de la dette nette compte tenu de la date de mise en paiement du dividende.

Suite au refinancement de deux échéances obligataires au cours de l’exercice 2018-19, la maturité moyenne de l’endettement du Groupe (4,2 années contre 2,7 années au premier semestre de l’exercice 2018-19) et le coût moyen de la dette tirée par le Groupe après effet des instruments de couverture (2,4% contre 2,8% au premier semestre de l’exercice 2018-19) se sont améliorés.

La liquidité du Groupe reste importante avec des lignes de crédit disponibles non utilisées à hauteur de 798 millions d’euros et une trésorerie de 373 millions d’euros.

DIVIDENDE

L’Assemblée Générale du 7 novembre 2019 a décidé la mise en distribution, au titre de l’exercice clos le 30 juin 2019, d’un dividende de 1,27 euro par action. Le dividende a été payé le 25 novembre 2019.

PERSPECTIVES

L’amélioration des tendances du chiffre d’affaires des Activités opérationnelles au deuxième trimestre a été conforme aux attentes. Le reste de l’exercice bénéficiera de la contribution de la charge utile EGNOS sur le satellite EUTELSAT 5 West B, de la relocalisation d’EUTELSAT 7A, d’opportunités commerciales, notamment dans la Connectivité Mobile, et de l’entrée en service du satellite EUTELSAT 7C qui apporte des capacités incrémentales à partir de fin janvier. Dans ce contexte, nous maintenons notre objectif d’un chiffre d’affaires des activités opérationnelles compris entre 1 270 et 1 315 millions d’euros pour l’exercice 2019-2011, avec une probabilité plus élevée de se situer dans la moitié inférieure de cette fourchette. Cette fourchette inclut l’impact de l’ajustement mécanique de 5 à 10 millions d'euros communiqué en janvier et lié à la perte de capacité sur EUTELSAT 5 West B.

Tous les autres éléments des perspectives financières sont confirmés :

  • Des Investissements « cash »12 attendus à un niveau de 400 millions d’euros par an en moyenne pour la période allant de juillet 2019 à juin 2022.
  • Un programme « LEAP 2 » prévoyant des économies de 20 à 25 millions d’euros d’ici juin 2022.
  • Un cash-flow libre discrétionnaire d’environ 500 millions d’euros13 pour l’exercice 2021-22.
  • Le maintien d’une structure financière saine pour soutenir une notation de crédit de qualité « investissement » avec un ratio d’endettement net sur EBITDA inférieur à 3,0x.
  • Un dividende stable ou progressif avec au moins 100 millions d’euros d’actions rachetées d’ici fin juin 202214.

Ces objectifs sont basés sur le plan de déploiement nominal publié ci-dessous.

11 Sur la base d’un taux de change €/$ de 1,14 et du périmètre actuel.
12 montant couvre les immobilisations et les paiements au titre des facilités de crédit à l’exportation et des autres facilités bancaires finançant les investissements ainsi que les paiements au titre des dettes locatives.
13 Sur la base d’un taux de change €/$ de 1,14, hors couverture de change et sur la base du périmètre actuel.
14 Sous réserve du renouvellement de la résolution liée aux rachats d’actions lors des Assemblées Générales.

PLAN DE DEPLOIEMENT DE LA FLOTTE

Plan de déploiement nominal de la flotte

Satellite1

Position

orbitale

Date de lancement (année civile)

Marchés principaux

Couverture

Nombre de répéteurs physiques

Nombre de répéteurs équivalents à 36 MHz / faisceaux

Dont capacité incrémentale

EUTELSAT QUANTUM

A déterminer

T3 2020

Services aux gouvernements

Flexible

8 faisceaux « Quantum »

Non applicable

Non applicable

KONNECT VHTS

A déterminer

S2 2021

Connectivité

Europe

~230 faisceaux Ka

500 Gbps

500 Gbps

EUTELSAT HOTBIRD 13F

13° Est

S2 2021

Vidéo

Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient

80 Ku2

73 Ku2

Néant

EUTELSAT HOTBIRD 13G

13° Est

S2 2021

Vidéo

Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient

80 Ku2

73 Ku2

Néant

EUTELSAT 10B

10° Est

2022

Connectivité mobile

EMEA
Océans Atlantique & Indien

12 Ku

10C

>100 faisceaux Ku

12 Ku

20 C

~35 Gbps

-48 répéteurs3 Ku

~35 Gbps

1 Le satellite EUTELSAT QUANTUM est à propulsion chimique. Les satellites KONNECT VHTS, EUTELSAT HOTBIRD 13F, EUTELSAT HOTBIRD 13G et EUTELSAT 10B sont à propulsion électrique.

2 Capacité nominale correspondant aux spécifications du satellite. La capacité opérée à la position orbitale HOTBIRD restera inchangée avec 102 répéteurs physiques opérés (95 répéteurs équivalents à 36 MHz), une fois les contraintes règlementaires techniques et opérationnelles prises en compte.

3 Répéteurs équivalents à 36 MHz.


Contacts

Presse
Marie-Sophie Ecuer Tél : +33 1 53 98 37 91 mecuer@eutelsat.com
Investisseurs
Joanna Darlington Tél : +33 1 53 98 31 07 jdarlington@eutelsat.com
Cédric Pugni Tél : +33 1 53 98 31 54 cpugni@eutelsat.com
Alexandre Enjalbert Tél : +33 1 53 98 46 81 aenjalbert@eutelsat.com


Read full story here

Source : http://www.businesswire.com/news/home/202002130059...


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veille Twitter | Communiqués | Web Review