Ecran Mobile
Entretiens

​Cyril Lopez, LaGrandeRécré.fr : « Il est trop tôt pour que le mobile remplace le catalogue de Noël »

Rédigé par Ecran Mobile le Mercredi 23 Octobre 2019



Responsable digital de La Grande Récré, Cyril Lopez revient sur le virage « mobile first » entrepris par le site LaGrandeRécré.fr mais également sur l’impact du mobile sur les visites en point de vente.
 
Que pèse le mobile dans votre audience et vos transactions e-commerce ?
 
CL - LaGrandeRécré.fr est un site « mobile first » depuis l’année dernière et le smartphone et la tablette représentent respectivement 63 et 7% de nos audiences soit un total de 70% du trafic digital. 
 
En matière de transactions, le mobile est également devenu majoritaire cette année puisque 48% des ventes ont lieu sur smartphone et 4% sur tablettes. Le digital et le mobile ne représentent encore que 5% de nos ventes totales mais c’est un axe de développement prioritaire pour notre enseigne.
 
Qu’avez-vous entrepris pour redresser les taux de conversion, réputés plus faibles sur mobile ?
 
CL - Nous avions bien compris que nos clients étaient de plus en plus addicts au mobile et nous avions placé cet écran au coeur de la refonte de notre site e-commerce, réalisée l’année dernière.
 
Nous avons par exemple changé de solution d’hébergement, ce qui s’est traduit par un temps de chargement divisé par 4 car nous avions remarqué qu’au delà de 5 secondes, nous perdions les mobinautes.
 
Nous avons également entrepris un gros travail de simplification des parcours clients, en réduisant le nombre d’étapes ou de formulaire. 
 
Le mobile, un levier pour générer des visites en point de vente ?
 
CL - Depuis notre refonte et l’unification des stocks, le site propose aux clients de commander en ligne mais également de retirer des produits en point de vente, en à peine un heure. C’est un premier levier « web to store » qui s’inscrit dans une vision omnicanale.
 
Nous avons également entrepris la digitalisation des cartes de fidélité, avec notre partenaire Gowento (Splio), ce qui permet à 25 000 de nos clients de recevoir des notifications et des bons plans dès qu’ils s’approchent de l’un de nos magasins.
 
Pourriez vous également dématérialiser l’incontournable catalogue de Noël ?
 
CL - L’idée fait son chemin. Nous avons par exemple recours aux catalogues digitaux pour les zones où l’acheminement de la version papier est compliqué, mais également pour des opérations plus spécifiques, comme Halloween cette année. Nous réfléchissons par ailleurs à l’exploitation plus massive de la publicité programmatique mobile, pour cibler ou recibler, certains segments de clientèle. 
 
Mais il est trop tôt pour que le mobile remplace le catalogue de Noël. Les produits du catalogue de Noël représentent 50% de nos ventes de fin d’année. Nous devons agir avec beaucoup de précautions sur un tel levier qui reste, par ailleurs, plébiscité par nos clients, et surtout les enfants de nos clients qui peuvent ainsi préparer leur liste au père Noël.


 

Tags : splio


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus