Ecran Mobile
Entretiens

​Anton HOFMEISTER, STMicroelectronics : « Le marché des SmartGlasses devrait décoller dans les deux prochaines années »

Rédigé par Ecran Mobile le Dimanche 11 Octobre 2020

STMicroelectronics, le champion européen des semiconducteurs, a décidé de s’associer à Applied Materials, Dispelix, Osram, et Mega1 dans l’alliance LaSAR, un écosystème destiné à accélérer le développement d’applications pour lunettes à réalité augmentée. Eclairage de Anton HOFMEISTER, vice-président et directeur général de la division MEMS Microactuators de STMicroelectronics.



​Anton HOFMEISTER, STMicroelectronics
​Anton HOFMEISTER, STMicroelectronics
JB - 7 ans après le faux départ des Google Glass, pensez vous que le marché des lunettes en réalité augmentée peut réellement décoller ?

AH - D’un point de vue matériel, les Google Glasses de première génération souffraient de trois problèmes majeurs : Un design lourd et volumineux, une durée de vie de la batterie limitée et des considérations relatives à la confidentialité à cause de la caméra intégrée. 

Grâce à notre maitrise des technologies MEMS et les progrès dans la consommation électrique des pico-projecteurs, nous pouvons désormais imaginer une seconde génération de lunettes, capables de fonctionner toute la journée. Notre client North a d’ailleurs dévoilé de telles lunettes l’année dernière, avant d’être racheté justement par Google. 

L’autre sujet, c’était la présence d’une caméra, qui pouvait embarrasser les personnes filmées et poser des problèmes liés à la vie privée. La majorité des prochaines générations de lunettes n’utiliseront pas de caméra « traditionnelle ». 

Elles pourraient en revanche inclure des cameras ou capteurs permettant à l'utilisateur d'interagir avec les lunettes pour différents usages (capter des gestes, des mouvements des yeux, des déplacements...).

JB - Concrètement, quelles seront les applications pour ces lunettes ?

AH – Au-delà du matériel, la question des applications est un sujet clef. Les clients de l’alliance LaSAR se concentreront d’ailleurs sur le développement de celles-ci car ce sont elles qui vont tirer les usages.

Nous pensons qu’il faut distinguer le marché des « casques » de réalité augmentée, comme HoloLens de Microsoft, qui va adresser les professionnels ou certains gamers, avec du matériel pouvant coûter plusieurs milliers d’euros, d’un marché plus grand public, avec des lunettes plus petites, n’affichant que des notifications ou des images statiques tout au long de la journée.

Outre le Gaming, on peut imaginer une aide à la navigation ou de nouvelles formes d’interactions avec son environnement. Le groupe Facebook, qui s’est récemment associé à Luxottica, imagine par exemple des lunettes facilitant les interactions sociales.

JB - Pensez vous que les SmartGlass pourraient un jour connaitre un succès comparable à celui des Smartphones ?

AH - Beaucoup de grands groupes américains ou asiatiques pensent qu’il s’agit du « next big thing » et que les volumes des ventes pourraient se chiffrer en centaines de millions d’unités dès la fin de cette décennie.

Pour cela, il faut bien entendu des applications capables de séduire le grand public, mais également des lunettes accessibles. Ces conditions seront très bientôt réunies et le marché des Smart Glasses devrait décoller dans les deux prochaines années.




1.Posté par Weaccessory le 06/11/2020 11:25
L'exigence d'individualisation est devenue une question importante dans le développement du commerce électronique. Comment satisfaire les demandes personnalisées des clients,weaccessory.com/fr a lancé une série de coques de matériaux d'impression, tels que le coque impression UV 2 en 1, étui en TPU transparent, couverture mat souple, coque d'impression sublimation 2D, couverture de téléphone d'impression 3D

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus



Entretiens

Recherche



Inscription à la newsletter