Ecran Mobile
Business

La « super App » Telegram s’ouvre au business

Rédigé par le Vendredi 1 Juillet 2022

Retrouvez la chronique Mobile Business de Jerome Bouteiller, diffusée dans l'émission Smart Tech de Delphine Sabattier, diffusée ce jeudi 30 juin, et consacrée au virage "Business" de Telegram



 👩🏻 C’est l’heure de notre chronique Mobile Business avec Jérôme Bouteiller, fondateur d’Ecran Mobile, qui pour sa dernière chronique de la saison a décidé de nous parler de Telegram, une «  Super App » qui s’ouvre au business avec de grandes ambitions
 
🧔🏻Bonjour Delphine. Oui vous avez déjà parlé plusieurs fois de Telegram, notamment sous l’angle de la sécurité, mais je voulais évoquer aujourd’hui le virage business pris par cette application.
 
Pour rappel, Telegram c’est une messagerie instantanée née en Russie en 2013, à l’initiative de Pavel Durov, qui avait été à l’origine de Vkontakte, le Facebook russe. Mais suite à des désaccords avec le Kremlin, Durov a du revendre ses parts dans Vkontakte, pour plus de 300 millions de dollars, avant de quitter la Russie pour repartir de zéro, avec Telegram.
 
En quelques années, cette messagerie a connu un succès extraordinaire puisqu’elle a franchi le mois dernier le seuil des 700 millions d’utilisateurs actifs mensuels, ce qui la place dans le Top 10 mondial. Et ce chiffre pourrait encore progresser puisque selon SensorTower, elle fait désormais partie des 5 applications les plus téléchargées au monde.
 
 👩🏻 Puisqu’on parle de business, quel est son modèle économique ?
 
🧔🏻Et bien jusqu’à présent, il n’y en avait pas. La société a longtemps a été entièrement financée par les fonds obtenus par Pavel Durov lors de la revente de Vkontakte.
 
L’année dernière, Telegram avait toutefois tenté une levée de fonds, sous forme d’ICO, avec le lancement de sa propre crypto-monnaie, le Gram. Mais l’opération ne s’est pas très bien passée, et la société a même été condamnée à verser une amende de plusieurs millions de dollars à la « Security Exchange Commission », le gendarme américain des marchands financiers.
 
Depuis quelques semaines, Telegram accélère néanmoins sur la monétisation avec un double modèle, combinant une application payante, et des services pour les entreprises.
 
👩🏻 Telegram qui devient payant ? 
 
🧔🏻Oui l’annonce a eu lieu début juin par Pavel Durov en personne, avec le lancement de Telegram Premium, une application facturée 5,5 euros par mois et par utilisateur.
 
Pour ce prix, les utilisateurs de Telegram disposent d’une bande passante illimitée, de la possibilité d’envoyer des fichiers jusqu’à 4 Go, de la possibilité de rejoindre jusqu’à 1000 canaux de discussion.
 
Ils accéderont également à de nouvelles fonctionnalités comme l’absence de publicité, la transcription automatique des fichiers audio en texte mais également des contenus exclusifs comme des GIF, des avatars ou pour se démarquer sur la plate-forme.
 
Selon Pavel Durov, il suffit que 3% des utilisateurs de Telegram, soit 20 millions de personnes optent pour cette version premium pour assurer la rentabilité de l’entreprise.
 
 
👩🏻 Une monétisation qui passe également par de la publicité et du e-commerce ?
 
🧔🏻Oui car si les utilisateurs de la version payante n’auront pas de publicité, cela signifie que tous les autres en auront bientôt ! Et cela a déjà commencé ces derniers mois avec de discrets inserts dans les canaux publics.
 
Mais télégramme travaille également sur d’autres fonctionnalités business comme les chatbots, les outils de prise de commande, le paiement ou encore le live streaming, pour permettre aux entreprises de vendre leurs produits et services sur Telegram.
 
L’ambition de Telegram est ainsi de se transformer en « Super App », sur le modèle du chinois WeChat, en permettant aux marques de couvrir l’ensemble de leurs problématiques business, qu’il s’agisse d’acquisition, de commerce ou de relation client.
 
🧔🏻La Super App que l’Europe attend ?
 
👩🏻 C’est ma conviction. Telegram, c’est une application historiquement russe, aujourd’hui basée à Dubai, mais dont la majorité des équipes reste basée en Europe.
 
Alors que le continent est déchirée par la guerre en Ukraine, Telegram est probablement l’un des derniers services digitaux où peuvent communiquer les différents belligérants. C’est également l’une des rares plateformes qui rediffuse aussi bien les médias occidentaux que les médias russes, comme RT.
 
Et avec ses  700 millions d’utilisateurs et le milliard en ligne de mire, Telegram apparait ainsi comme la seule plateforme du continent capable de tenir tête aux géants chinois ou américains du numérique.




Nouveau commentaire :
Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Inscription à la newsletter

Recherche Archives





News mobsuccess


Les annonces