EcranMobile.fr : l'actualité du marketing mobile

​Quels sont les changements qu’entrainent le DMA dans l’écosystème Apple ?


Avec l’entrée en vigueur du DMA (Digital Markets Act), Apple s’apprête à transformer l’écosystème applicatif de son iPhone.



Avec l’entrée en vigueur en Mars prochain du DMA (Digital Markets Act), un nouveau texte voulu par Bruxelles, Apple s’apprête à transformer l’écosystème applicatif de son iPhone pour ses utilisateurs européens.

1 / De véritables navigateurs web alternatifs

Depuis le lancement de l’iPhone, le principal navigateur web est Safari d’Apple. Apple tolèrait des navigateurs alternatifs tels que Chrome, Firefox ou Vivaldi, sous réserve que ces derniers utilisent son propre moteur de rendu : WebKit.

Avec le futur iOS 17.4, les utilisateurs pourront non seulement utiliser des navigateurs web n’exploitant pas WebKit, mais en faire leur navigateur par défaut, comme cela existe déjà… sur Mac.

Comme le souligne toutefois la fondation Mozilla, la mesure d'Apple devrait se limiter à l'iPhone, et ne pas inclure l'iPad, ce qui obligerait des éditeurs tels que Mozilla à conserver une version "WebKit" et réduirait la pertinence d'un développement spécifiquement à l'iPhone...



2 / Du Cloud Gaming dans l’App Store

Sous la pression des régulateurs européens et américains, Apple prévoit également d’accepter les applications de Cloud Gaming aussi bien sur son store que sur l’iPhone, l’iPad ou l’Apple TV.

Si certains services tels que GeForce Now ou Xbox passaient par le navigateur web pour contourner cette interdiction, cette annonce pourrait également relancer l’engouement d’autres géants du gaming comme Epic, Tencent ou Meta, pour la plate-forme d’Apple.

3 / Des app stores alternatifs

Si les premiers possesseurs de l’iPhone se souviennent peut être de Cydia et du « jailbreak » qui permettaient de télécharger des applications non officielles, d’autres auront peut être le plaisir de découvrir le « Side Loading » et les app stores alternatifs.

Avec iOS 17.4, Apple prévoit en effet d’autoriser officiellement ces stores et le téléchargement d’applications, y compris celles ne correspondant pas aux critères de l’App Store, au travers de ces canaux.

4 / Des commissions sur les paiements alternatifs dans l’App Store

En cas d’utilisation du système de paiement Apple au sein de ces stores alternatifs, Apple prélèvera une commission de 17%, majorée de frais de traitement de 3%, sur ces services.

Mais au sein de l’Union Européenne, certains développeurs pourront à priori combiner store alternatif et paiement alternatif, et ne rien reverser à Apple…

5 / Des commissions sur les téléchargements organiques en dehors du store ?

Pour les développeurs refusant les commissions de 30% (Store + paiement) ou de 17% (paiement uniquement), Apple semble avoir toutefois préparé une mauvaise surprise avec le « Core Technology Fee » (CTF), une commission de 50 centimes d’euro par téléchargement au delà du million d’applications.

Un CTF qui s’appliquerait aussi bien pour les téléchargements payants, que pour les téléchargements organiques, et qui pourrait refroidir les développeurs souhaitant s’affranchir du modèle d’Apple.

6 / Des paiements NFC alternatifs

Au delà des paiements in-app, le DMA prévoit également l’ouverture de la puce NFC de l’iPhone à d’autres solutions de paiement. 

Concrètement, Apple Pay devra faire face à la concurrence des applications bancaires, qui bénéficiaient déjà de cette option sur Android, et qui ne manqueront pas de le faire savoir à leurs clients.

7 / Pas de changement pour iMessage avant iOS 18

Si le DMA prévoit l’interopérabilité des messageries et notamment de WhatsApp dès Mars 2024, iMessage n’est pour le moment pas concerné. 

Mais Apple a pris les devants en annonçant le support du RCS, le successeur du SMS déjà soutenu par Apple et les opérateurs, avec un déploiement sans doute en septembre prochain, pour le lancement d’iOS 18 et de l’iPhone 16.


Pour les clients européens de l’iPhone d’Apple, le DMA devrait donc introduire plus d’ouverture, plus de concurrence mais potentiellement plus de menaces. Une situation dont s’accomodent toutefois les clients des smartphones Android mais également, rappelons, des utilisateurs de Mac.

Jérôme Bouteiller
Pionnier de la presse en ligne avec le lancement de NetEconomie.fr en 1999, Jérôme Bouteiller est... En savoir plus sur cet auteur


Lundi 29 Janvier 2024


A lire également
< >

Vendredi 16 Février 2024 - 11:00 Orange affiche des résultats en hausse

Jeudi 15 Février 2024 - 08:45 ​Le taux de conversion in-App atteint 5,6%


Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Recherche Archives



Inscription à la newsletter