Ecran Mobile

Recherche


Inscription à la newsletter

EcranMobile

Faites également la promotion de votre Page
Usages

Le commerce mobile pourrait rapidement rattraper son retard en France

Rédigé par le Samedi 28 Octobre 2017 | Lu 1134 fois

Une nouvelle étude par Worldpay révèle que le commerce mobile français pourrait voir une croissance beaucoup plus rapide que celle de ses voisins européens



Au cours des cinq prochaines années, le commerce mobile pourrait connaître une croissance bien plus rapide en France que dans n'importe quel autre pays européen, tandis que simultanément, une véritable révolution a lieu dans le domaine des modes de paiement. C'est ce que conclut une étude récente par Worldpay, leader mondial en systèmes de paiement.

Dans son rapport annuel, Global Payments Report, Worldpay prévoit une croissance du commerce mobile en France d'environ 36 % par an, croissance qu'elle justifie par l'engouement actuel des consommateurs français pour les achats sur mobile. En effet, en ce qui concerne le commerce mobile, la France accuse traditionnellement un certain retard par rapport aux autres principales économies européennes, les ventes sur mobile ne représentant que 2 % du total des ventes de détail en 2017, contre 3 % en Allemagne et 8 % au Royaume-Uni.

L'essor du commerce mobile en France s'inscrit dans une tendance bien plus large affectant le marché de l'e-commerce dans le pays, dont la croissance est prévue à 10 % d'année en année pour atteindre une valeur de 104 milliards d'euros (123 milliards de dollars US) d'ici 2021, ce qui placerait la France avec l'Allemagne en deuxième position des plus grands marchés européens, après le Royaume-Uni.

La croissance du M-commerce mêlée à celle de l'e-commerce serait accompagnée par de profonds changements quant aux modes de paiement préférés des consommateurs français. Actuellement, ces préférences sont réparties de façon égale entre cartes de débit immédiat ou différé (22 %), portefeuilles électroniques (21 %), cartes de crédit (16 %), cartes bleues (15 %) et virements bancaires (12 %).

Cependant, au cours des cinq prochaines années, les virements bancaires devraient connaître une importante croissance pour dépasser tous les autres modes de paiement et atteindre 29 % du marché du commerce électronique d'ici 2021. En comparaison, un déclin des paiements par carte de débit immédiat ou différé est prévu à près de 50 %, chutant à 12 %. Les cartes de crédit et les cartes bleues devraient également voir leurs chiffres baisser, passant de 16 % et 15 % respectivement en 2017, à seulement 10 % chacune.  

En parallèle, les portefeuilles électroniques pourraient conserver leur position actuelle, s'élevant légèrement de 21,8 % à 22,7 % au cours des cinq prochaines années.

« Bien que la France soit un des marchés les plus développés d'Europe, avec une population de 67 millions de consommateurs et un taux d'utilisation d'Internet de 87 %, elle a été relativement lente à adopter le commerce mobile et les paiements alternatifs », a déclaré Rogier De Boer, vice-président Développement commercial en zone EMEA chez Worldpay, au sujet des conclusions de l'étude. Les inquiétudes des consommateurs français concernant la sécurité et une expérience d'achats sur mobile peu convaincante sont responsables pour ce retard.

« Mais tout cela va changer dans les prochaines années. Le marché français va observer un envol du commerce mobile, et les achats sur mobile représenteront plus d'un tiers de toutes les ventes de détail en ligne d'ici 2020, et cela grâce à l'adoption de modes de paiement plus adaptés aux appareils mobiles » ajoute-t-il. « La France est à l'aube d'une révolution du commerce mobile, et cela présente des opportunités lucratives pour les marchands qui proposent des expériences d'achat sur mobile fluides et intuitives, accompagnées d'un vaste choix d'options de paiement ».

Worldpay a publié une liste de directives destinées aux commerçants cherchant à mettre à profit les opportunités créées par le commerce mobile et électronique mondiaux :

  1. La commande en « one-click » : les consommateurs auront davantage tendance à acheter plus souvent sur des sites ayant enregistré leurs informations de paiement afin de pouvoir commander en un seul clic. Les commerçants devraient proposer l'option de paiement « one-click » pour rendre l'étape de paiement aussi fluide que possible, surtout pour les paiements via des applications mobiles.
  2. Tenez compte des modes de paiement les plus populaires dans chaque région et donnez la priorité à ceux qui correspondent au mieux à votre modèle commercial. Il n'existe pas de solution universelle pour toutes les économies d'Europe. Il faudra donc étudier les options qui conviendront au mieux à votre entreprise.
  3. Le commerce transfrontalier : les commerçants devraient s'assurer d'avoir les capacités d'acquisition locales dans toutes les régions où ils détiennent une entité juridique, présenter un vaste choix de devises au moment du paiement et envisager de proposer un service clientèle dans la langue et le fuseau horaire de la région afin d'offrir une expérience client exceptionnelle.


              


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web