Ecran Mobile
Technologies

Après Pegasus, Apple corrige les failles de sécurité

Rédigé par le Lundi 2 Août 2021

Apple a déployé, à la hâte, macOS 11.5.1 et iOS / iPadOS 14.7.1. Ces mises à jour qui semblent mineures, à première vue, corrigent une faille de sécurité qui semble avoir été utilisée dans le cadre de l’affaire Pegasus



Après le scandale Pegasus, Apple annonce avoir déployé un patch de sécurité pour iOS, iPadOS et macOS. Cette dernière évoque une faille au niveau de l’IOMobileFrameBuffer, une zone de tampon qui sert à afficher des contenus à l’écran.

Sans rentrer plus dans le détail. La firme de Cupertino reste très vague quant au correctif apporté, laissant ainsi penser qu’elle a refermé la brèche ayant permis à Pegasus dans s’infiltrer dans ses appareils.

Pour rappel, l’affaire Pegasus a mis face au mur les éditeurs de système d’exploitation, iOS et Android en tête, dont les failles de sécurité ont permis de récolter les données personnelles de dizaines de milliers de journalistes et militants pour le compte de gouvernements internationaux. Localisations, photos, emails, le spyware de NSO a pu consulter un grand nombre d’informations sensibles grâce à une vulnérabilité zero-day.

Alors que son application iMessage a notamment été mise en cause dans l’affaire, Apple s’est empressé de rassurer ses utilisateurs en affirmant que les iPhone restent les smartphones les plus sécurisés du monde. Reste que la faille existe visiblement bel et bien, même sur la version 14.6 de l’OS, et qu’elle peut être exploitée par tout individu connaissant son existence. Aussi soucieuse de la vie privée de ses clients que la marque peut l’être, elle n’est pas parvenue à les protéger contre le logiciel espion de NSO.

Source : Apple  

Tags : apple


Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Inscription à la newsletter

Recherche Archives







Les annonces