Ecran Mobile
Business

​Afrique, le continent Mobile First ?

Rédigé par Ecran Mobile le Vendredi 11 Décembre 2020

Retrouvez comme chaque semaine la chronique Mobile Business de l'émission Smart Tech, l'émission de Delphine Sabattier sur B SMART



Bonjour à tous, c’est l’heure de notre chronique Mobile Business avec notre chroniqueur Jérôme Bouteiller, fondateur d’EcranMobile, qui nous propose un focus sur l’Afrique, un continent « Mobile First » c’est bien cela Jérôme ?

Bonjour Delphine, Oui nous allons parler de l’Afrique ce matin et du rôle considérable qu’a pris le mobile dans l’économie de ce continent mais avant de parler de technologie, j’aimerais évoquer sa démographie.

En 1900, cet immense continent était pratiquement vide avec à peine 100 millions d’habitants dans toute l’Afrique quand la France métropolitaine comptait à elle seule 40 millions d’habitants. 120 ans plus tard, la donne a complètement changé puisque l’Afrique a multiplié sa population par 13, avec 1,3 milliard d’habitats dont 41% ont moins de 15 ans.

Et cette formidable croissance démographique pourrait se poursuivre avec sans doute 2 milliards d’habitants en 2050 et peut être 4 milliards à l’horizon 2100 soit près de la moitié de l’actuelle population terrestre !

Un dynamisme démographique qui s’observe dans la téléphonie mobile ?

Oui. Selon Ericsson, en 2011, la région Afrique & Moyen-Orient représentait 16 % des 6 milliards d’abonnements à la téléphonie mobile. En 2020, c’est environ 19%. Et en 2026, l’Afrique devrait compter 1,8 milliard d’abonnements soit 21% de tous les abonnés au téléphone mobile sur terre.

L’Afrique devrait ainsi être la seconde région au monde pour la téléphonie mobile, derrière l’Asie du Nord et ses 2,2 milliards d’abonnés, mais elle devrait par contre être la première en croissance.

Selon les estimations d’Ericsson, le taux de pénétration du mobile n’est aujourd’hui que de 84% en Afrique contre plus de 100% dans les autres régions du monde. La jeunesse de la population Africaine en ferait ainsi la zone avec le plus fort potentiel de croissance des 30 prochaines années.

Un continent qui innove dans les usages ?

Oui, on le sait peu mais l’Afrique est un continent pionnier en matière de paiement mobile, avec des solutions comme M-Pesa, apparue au Kenya dès 2007, ou Orange Money, lancée en Côte d’Ivoire en 2008.

Sur le milliard d’utilisateurs des solutions de « mobile money » identifiés dans le monde, plus de 500 millions se trouvent en Afrique et au moyen Orient dont 250 millions pour la seule Afrique de l’Est.

Au Kenya par exemple, on estime que 70% de la population adulte a désormais recours à ces solutions de paiement mobile. En France, c’est moins de 5% pour à peine 0,34% des transactions!

Un paiement mobile qui révolutionne le quotidien des Africains ?

Oui, il faut tout d’abord comprendre que l’Afrique n’avait pratiquement pas de réseau de téléphonie fixe, et que des centaines de millions de personnes ont découvert le téléphone, mais également internet, directement sur un smartphone.

Même c’est aussi une révolution pour le paiement mobile. La plupart des Africains n’étaient pas « bancarisés », il n’avaient pas de compte ou de carte bancaire, et le mobile leur a permis de disposer d’un moyen de paiement fiable, accepté par des centaines de milliers de commerçants à travers tout le continent.

Aujourd’hui, on peut payer son repas avec son mobile. On peut acheter des vêtements sur un marché avec son mobile. On peut envoyer de l’argent à ses proches avec son mobile. Et selon les estimations de la GSMA, cela représente un volume financier de près de 2 milliards de dollars échangés chaque jour, avec son téléphone.

Le mobile, un pilier pour l’économie africaine ?

Selon la GSMA, le mobile représente déjà 9% du PIB du continent, sans doute 10% en 2023, alors qu’il ne dépasse par les 3 ou 4% dans les économies occidentales.

Pour les Africains, le mobile est désormais synonyme de communication, de services financiers mais également de divertissement, d’éducation et bien sûr d’accès à la santé.

Et si les Etats-Unis, les Européens ou les Asiatiques auront successivement dominé la « mobile économie » au cours des dernières décennies, je suis persuadé que les Africains pourraient devenir les champions du smartphone à l’horizon 2050.



A lire également
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus



Entretiens

Recherche



Inscription à la newsletter