EcranMobile.fr : l'actualité du marketing mobile

​ASML vise les 1000 milliards de transistors sur une puce à l’horizon 2030


Champion européen des composants, le groupe néerlandais ASML pense pouvoir placer plus de 1000 milliards de transistors sur une puce, à l’horizon 2030.



La loi de Gordon Moore, co-fondateur d’Intel, selon laquelle la puissance des processeurs double tous les 18 mois, reste d’actualité.

Champion européen des composants, le groupe néerlandais ASML a récemment dévoilé une nouvelle machine, capable de fabriquer des « wafer », des plaques de silicium, dont le niveau de finesse peut désormais être inférieur au nanomètre.

Ce système, reposant sur la technologie de lithographie en extrême ultraviolet (EUV), s’adresse à des fabriquants de puces comme Samsung, Intel ou TSMC, l’actuel numéro un mondial et fournisseur d’Apple pour ses iPhones.
« Aujourd'hui, il y a entre 200 et 300 milliards de transistors sur certaines puces. D'ici 2030, il y en aura mille milliards », explique aux Echos Christophe Fouquet, le dirigeant français, de ce groupe basé aux Pays Bas.

Des perspectives qui permettent d'anticiper un triplement de la puissance des smartphones dans les 5 prochaines années, conformément aux anticipations de Gordon Moore, au début des années 70.

Selon une étude Exactitude Consulting, le marché mondial des microprocesseurs était évalué à 108.62 milliards en 2022 et devrait atteindre 175.56 milliards d'ici 2029, avec une croissance annuelle de 7.1 % de 2022 à 2029.


 

Jérôme Bouteiller
Pionnier de la presse en ligne avec le lancement de NetEconomie.fr en 1999, Jérôme Bouteiller est... En savoir plus sur cet auteur


Tags : asml
Jeudi 6 Juin 2024


A lire également
< >

Jeudi 11 Juillet 2024 - 18:15 Samsung dévoile le Galaxy Z Fold 6


Technologies | Entretiens | Usages | Business | Revue de web | Focus


Recherche Archives



Inscription à la newsletter